Télétravail : les négociations aboutissent !

Publié le 23 Avril 2014

Télétravail : les négociations aboutissent !

Après une quatrième séance de négociations, la Direction et plusieurs organisations syndicales sont parvenues à un accord sur le télétravail. La CFDT signera cet accord, qui constitue une avancée attendue par de très nombreux salariés de SYSTRA depuis plus d’un an maintenant.

Pour être éligible au télétravail, les salariés devront répondre à plusieurs critères :

  • Temps de trajet domicile-travail d’au moins 1h15 (aller simple) dans un premier temps, puis de 1h heure à partir d’avril 2015
  • Volontariat et capacité à travailler à distance en autonomie
  • Contrat à durée indéterminée à temps plein ou temps partiel d’au moins 80%
  • 1 à 2 jours par semaine (1 jour pour les salariés en temps partiel)
  • Ancienneté d'au moins un an chez SYSTRA
  • Emploi compatible avec le télétravail (hormis les surveillants de chantiers et infirmiers d’entreprise qui en sont pour l’instant exclus)
  • Acceptation du Responsable hiérarchique et de la Direction des Ressources Humaines
  • Domicile compatible avec le télétravail (notamment un espace de travail dédié)

Des dispositions particulières sont également prévues, notamment pour les salariés handicapés, avant et après un congé maternité, ou pour le télétravail exceptionnel (grève des transports, intempéries, etc.).

En échange, l’entreprise mettra à disposition du salarié un matériel informatique adapté et versera un forfait mensuel, correspondant aux frais de chauffage, d’électricité, d’internet, ou encore d’occupation du domicile à des fins professionnelles.

Les négociations ont longtemps achoppé autour du critère « temps de trajet » dont les Organisations syndicales ne voulaient pas. Face à l’intransigeance de la Direction, qui craignait une « désorganisation » cette formule (1h15 par trajet, puis 1h à partir du 1er avril 2015) a été acceptée par plusieurs syndicats dont la CFDT. En effet, nous avons jugé préférable de pouvoir répondre avec réactivité aux demandes des salariés les plus impactés par le temps de trajet, plutôt que de voir les demandes affluer et leur temps de traitement s’allonger sur plusieurs mois (diagnostics à effectuer, formations des salariés et managers, rédaction des avenants aux contrats de travail, etc.).

Avant d'être officiellement signé et d’entrer en application, l’accord devra encore franchir plusieurs étapes « légales » : passage en CHSCT, passage en Comité d’entreprise le 29 avril, ou encore dépôt auprès de l’Inspection du travail. Mais patience pour cette dernière ligne droite : d’ici quelques semaines, les salariés de SYSTRA bénéficieront d’un accord d’entreprise moderne, donnant un cadre juridique au télétravail au sein de l’entreprise.

La CFDT est fière d’avoir pris toute sa place dans l’adoption de cet accord qui répond à une attente très forte des salariés, et qui fait de SYSTRA une entreprise pionnière. Nous sommes convaincus que le télétravail est une réponse moderne aux problématiques du quotidien : temps de trajet, saturation des réseaux de transports, pollution atmosphérique, etc.

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Une merveilleuse nouvelle, en attend plus que ça! merci pour le partage
Répondre
F
C'est une très bonne nouvelle, reste plus qu'à l'appliquer et enfin SYSTRA aura su s'adapter à une ère nouvelle !
Répondre
C
Merci Francis ! Pour nous aussi c'est une très bonne nouvelle. Nous vous tiendrons bien entendu informés dès que nous auront connaissance de la date officielle d'entrée en application de l'accord.