Chantier SEA : accord sur le travail posté

Publié le 19 Janvier 2015

Chantier SEA : accord sur le travail posté

Le chantier de la LGV Sud Europe Atlantique (SEA) fait intervenir des métiers nouveaux pour SYSTRA (aiguilleurs, chefs de manœuvre, brigadiers, agents d’escorte, préparateur poste exploitation ligne, etc.) et des modalités d’organisation du travail en 3x8 et 2x8 (travail posté) inhabituelles pour une société d’ingénierie. La convention collective SYNTEC, dont nous dépendons, ne prévoit rien pour encadrer ce type d’organisation. La direction a donc souhaité engager une négociation avec les organisations syndicales permettant d’aboutir à un accord applicable pendant la durée du chantier.

La première version du projet d’accord que la Direction avait présentée aux organisations syndicales en octobre 2014 était loin d’être satisfaisante. A la demande de plusieurs syndicats, et notamment de la CFDT, un déplacement des délégués syndicaux sur site a été organisé le 3 novembre dernier. Ce déplacement a permis de mieux comprendre les réalités du chantier et d’échanger directement avec les salariés, premiers concernés par ce projet d’accord.

Les syndicats, et notamment la CFDT, ont fait de nombreuses propositions pour améliorer le texte. La rédaction a été clarifiée, et des clauses adaptées pour mieux tenir compte de la réalité du terrain. Ainsi, si le projet d’accord prévoyait que les JRTT soient tous fixés par la Direction afin que chaque salarié puisse bénéficier une fois par mois de 3 jours de repos consécutifs, la CFDT s’est battue pour introduire la possibilité d’en prendre 4 sur 12 à leur convenance. L’éventualité d’intempéries bloquant le chantier a également été introduite dans le texte. Si les salariés relevant de la convention du bâtiment bénéficient de prises en charge, rien n’était prévu pour les salariés SYSTRA. Le texte prévoit le maintien de leur salaire pendant 3 jours d’intempéries et la possibilité d’être affectés à d’autres tâches.

Nous avons également été particulièrement attentifs aux conditions d’hygiène et aux conditions de travail. La visite de site du 3 novembre nous a permis de nous assurer du bon niveau d’équipement des vestiaires, sanitaires, lieux de détente et de restauration.

Pour toutes ces raisons, la CFDT a décidé de signer cet accord, de même que la CGC et l’UNSA. Les délégués syndicaux seront attentifs à son application, d’autant que le travail posté pourrait également s’appliquer sur CNM, voire sur la LGV Est, et donner lieu à la négociation de nouveaux accords.

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article