Jours d'ancienneté... jour de colère !

Publié le 10 Février 2015

Jours d'ancienneté... jour de colère !

Depuis le 1er janvier 2015, la Direction de SYSTRA a décrété unilatéralement que les jours de congés d’ancienneté ne seraient plus octroyés dès le 1er janvier, mais au mois anniversaire du contrat de travail.

Pour la CFDT, ce raisonnement pourrait éventuellement se justifier lors de la 1ère année où le jour d’ancienneté est acquis. En revanche, pour les années suivantes, une fois le jour acquis, les salariés doivent pouvoir en disposer dès le 1er janvier.

D’une part, cette modification unilatérale des règles du jeu par la Direction aurait nécessité une information officielle des Instances Représentatives du Personnel, ce qui n’a évidemment pas été fait… Mais chez SYSTRA, cela devient une habitude !

Pire, cette décision de la Direction crée une véritable discrimination entre les salariés, en fonction de leur mois d’entrée dans l’entreprise. En effet, en réponse à une question des Délégués du Personnel CFDT – UNSA – CGC, la Direction a indiqué que ces jours d’ancienneté étaient valables de leur date d’acquisition jusqu’au 30 juin de l’année N+1. Concrètement, un salarié dont le mois anniversaire est janvier, aura des jours d’ancienneté valables pendant 18 mois. En revanche, pour un salarié arrivé en décembre, ses jours d’ancienneté ne seront valables que 7 mois… C’est clairement de la discrimination !

Une nouvelle fois, la CFDT rappelle à la Direction que le dialogue social est un processus normal et légal dans une entreprise qui se veut moderne. L’information des IRP, permet notamment d’évider des bourdes et de graves erreurs d’appréciation… comme c’est trop souvent le cas de la part de la Direction. Ce genre de décision, discrétionnaire, et prise par on ne sait trop quel esprit lumineux permet certainement à la Direction d’imaginer quelques économies de bouts de chandelles… Mais il provoque surtout chez les salariés des éclairs de colère ! Il n’est pas certain, qu’au final, SYSTRA en sorte plus fort…

La CFDT appelle donc la Direction a revenir sur cette décision absurde... La Direction a elle même reconnu en réunion de Délégués du Personnel fin janvier qu'elle pourrait revenir sur cette décision... en 2016... La faute aux difficultés de paramétrage de Webplace...

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article