Les vœux SYSTRA

Publié le 13 Janvier 2016

Les vœux SYSTRA

SYSTRA organisait ce soir sa traditionnelle cérémonie des vœux, que le Président du Directoire a voulu placer sous le signe de la sobriété. Il a été entendu… à tel point qu’une soudaine panne d’électricité a plongé dans le noir l’ensemble de l’assistance !

Dans son discours, le Président du Directoire a dressé le bilan d’une année 2015 « intense mais douloureuse », rappelant la fin d’année difficile que nous avons connue. En 2015, SYSTRA a franchi pour la première fois de son histoire la barre des 600M€ de chiffre d’affaires. Du coup, l’année 2016 est placée sous le signe de la « consolidation »… avant de poursuivre le développement ambitieux du groupe. Car si le Président du Directoire a rappelé le travail important accompli depuis 2011 et la refondation du « New SYSTRA », il n’a pas manqué de souligner les fortes ambitions fixées pour les années à venir par les deux actionnaires industriels, représentés au plus haut niveau lors de cette cérémonie.

Dans un discours plutôt décousu, le Président de la SNCF a tout d’abord rappelé l’accident du TGV Est. Parlant d’émotion et de solidarité, déclarant son amour à SYSTRA et à ses équipes, il a semblé vouloir réparer l’incompréhension et la distance apparue pour beaucoup en novembre. Guillaume PEPY a ensuite enchaîné sur l’importance d’une homogénéité de notre qualité de production partout dans le monde, puis sur la transformation de SYSTRA, « entreprise française qui exporte », en « entreprise internationale d’origine française ». Confirmant les fortes ambitions pour l’avenir, il a comparé les 5 années écoulées à « la création des fondations et du plancher »… il s’agit maintenant de « bâtir les étages et le toit ! » Enfin, il a annoncé que contrairement à la « tradition », le ou la (sic) 4e membre du Directoire (remplaçant de Frédéric DELORME) pourrait être trouvé(e) à l’international et ne devrait donc pas venir de la SNCF.

De son côté, la Présidente de la RATP a redit l’attachement de son groupe à SYSTRA, tenant à rappeler que le premier contrat d’ingénierie remporté au Caire, à l’époque par SOFRETU (« ancêtre » de SYSTRA), avaient ensuite ouvert la porte à la RATP pour de nombreuses années ! Mettant résolument l’accent sur l’humain, elle a souligné la 1ère étape de l’actionnariat salarié intervenue en 2015. Elisabeth BORNE a tenu à rappeler qu’outre les ambitieux objectifs financiers fixés à SYSTRA, la forte croissance des effectifs et l’intégration de centaines de salariés suite aux acquisitions de filiales constituaient de sérieux défis.

Car avec tous ces discours, il ne faudrait pas oublier que ce sont les salariés qui font la croissance et le succès de SYSTRA depuis tant d’année… Et malgré ce contexte de développement, le Président du Directoire a tenu à évoquer l’intéressement 2015 (versé à l’été 2016), qui sera en baisse : environ 1 000€ par personne (contre 1 700€ l’an dernier). Ce montant de 1 000€ est cependant supérieur aux informations diffusées par les hiérarchiques depuis quelques semaines, qui laissaient plutôt entendre un intéressement divisé par 2 (soit environ 850€)… Il semblerait donc que le Président du Directoire ait décidé de faire un geste en accordant un supplément d’intéressement comme nous le demandions hier dans un tract commun CFDT – UNSA – CFE-CGC pour atteindre le seuil des 1 000€. Nos élus ne manqueront pas d’éclaircir ce point dans les semaines à venir.

Enfin, dans une allusion à peine voilée au renouvellement du mandat du Directoire qui interviendra en 2016, Pierre VERZAT a fait entendre sa volonté et son envie de continuer l’aventure SYSTRA.

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Les voeux comme on s'y croirait ! Merci pour ce retour car dans les agences on est privés de cérémonie des voeux... mais avec des photos en plus ça serait top! ;-)
Répondre