RSE, la CFDT participe : préserver l’environnement

Publié le 14 Avril 2016

RSE, la CFDT participe : préserver l’environnement

Comme annoncé le mois dernier, la CFDT a décidé de participer à la consultation lancée par la Direction sur la démarche RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise). Le thème du mois est « préserver l’environnement ».

Les déplacements revêtent sur ce thème un enjeu essentiel. Il s’agit des trajets domicile – travail, mais également des déplacements professionnels. Pour la CFDT, la Direction de SYSTRA doit favoriser les déplacements en transports collectifs ou en modes doux. La prise en charge à 100% des abonnements de transport est une bonne chose, mais nous considérons que cette prise en charge doit être cumulative avec les abonnements de vélo en libre-service et de parcs à vélo payant (type VELIGO) et l’indemnité kilométrique vélo. En effet, un salarié peut être amené à utiliser son vélo pour rejoindre une gare de TER/RER ou une station de métro, le laisser dans un parc à vélo toute la journée, avant de poursuivre son trajet avec les transports collectifs.

Concernant les déplacements professionnels, la CFDT considère que la Direction de SYSTRA pourrait remplacer les véhicules de service diesel par des véhicules hybrides voire 100% électriques.

Bien entendu, le télétravail peut également constituer une façon de réduire l’impact des déplacements sur l’environnement. La CFDT redit à cette occasion sa volonté d’assoupir les clauses restrictives que la Direction a voulu mettre dans l’accord, par exemple en ne limitant pas le seul télétravail aux mardi et jeudi, et en supprimant à terme toute clause relative à un temps de trajet minimum (actuellement 1h minimum aller simple pour être éligible au télétravail).

Mais « l’environnement » ne se limite pas au seul aspect « écologique ». Pour la CFDT, préserver l’environnement c’est également préserver l’environnement de travail ! Par exemple, au Farman le renouvellement de l’air et l’ambiance thermique constituent des enjeux importants. De même le développement des open spaces sont une source de dégradation de l’environnement de travail eu égard aux nuisances sonores fortes qu’ils engendrent.

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article