Qui a dit Corruption ?

Publié le 24 Juillet 2019

Paru le 12 juillet 2019

La Banque mondiale sanctionne la société indienne SAI Consulting Engineering pour des faits de corruption dans 3 pays africains

 

(Agence Ecofin) - La Banque Mondiale a annoncé la sanction de 24 mois imposée à la société indienne SAI Consulting Engineering Ltd (SAI) en raison de pratiques de corruption lors de la participation de la société à trois projets routiers en Tanzanie, au Mozambique et au Ghana.

Les projets en question, financés par la Banque mondiale, concernent la construction et la gestion de plusieurs postes frontières en Tanzanie (2015) , la conception technique d’une route dans le cadre du programme de gestion et d’entretien des routes et des ponts au Mozambique (2007) et la  supervision de la construction de routes au Ghana dans le cadre du projet d’amélioration de la mobilité des marchandises et des passagers dans le pays (2018).

Dans les trois cas, SAI est reconnue coupable pour avoir « offert aux responsables de projet des bons de paiement en espèces et des cadeaux afin d'accélérer le paiement des factures, une pratique corrompue », selon la Banque Mondiale.

SAI a été sanctionnée de « non-exclusion conditionnelle », ce qui signifie qu’elle est toujours autorisée à participer aux projets financés par la Banque mondiale tant qu’elle respecte certaines obligations de conformité définies dans un accord de règlement. La sanction a été réduite du fait que SYSTRA, un groupe international d’ingénierie qui a acquis 65% du capital de SAI en 2014, a divulgué volontairement les pratiques de corruption de SAI au monde

En tant que condition préalable à la levée des sanctions en vertu des termes de l'accord de règlement, SAI s'engage à mettre en place un programme de respect de l'intégrité conforme aux principes énoncés dans les Directives de conformité du groupe de la Banque mondiale en matière d'intégrité. La société s’engage également à continuer de coopérer pleinement avec la Vice-présidence de l’Intégrité (INT) de la Banque.

 

Quels seront les impacts pour nos futurs contrats à l'international ?

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article