Augmentations : 2,3% en 2020…

Publié le 4 Mars 2020

Finalement, il n’y aura pas d’accord avec la Direction… Suite à des négociations longues et âpres, les discussions ont été vaines. Elles se sont soldées sur un constat d’échec.

Malgré les nombreuses propositions constructives et raisonnables que la CFDT a formulées… la Direction est restée campée sur ses positions. Elle a été incapable de faire le pas suffisant pour conclure un accord avec les organisations syndicales. Nous demandions par exemple :
 

  1. 1) Augmentations :

- Enveloppe d’augmentations individuelles (AI) de 2,8% avec rétroactivité de la mesure au 1er janvier 2020
- Pas d’augmentation de moins de 50€ brut mensuel
- AG de 40€ brut mensuel pour les salariés dont la rémunération brute mensuelle est inférieure à 3.000€
2) Prime de résultat : Harmonisation progressive des niveaux d’enjeu à 8,33% en 5 ans

3) Epargne salariale :
- Négociation d’un accord d’entreprise sur la participation avec formule dérogatoire de calcul
- Ouverture d’une négociation d’un nouvel accord d’Intéressement
- Garder un abondement par l’entreprise des versements des salariés sur le PEE/PERCO à 1.200€ brut/an avec la répartition suivante : première tranche portée à 70%, deuxième tranche portée à 45% et troisième tranche à 5%
4) Mesures diverses :
- Egalité professionnelle : budget spécifique de réduction des écarts salariaux de 0,3%
- Ancienneté : prise en compte uniquement de l’ancienneté Systra
- Revalorisation de la prime vacances enfants de 40 € brut (soit 360€/an)
- Petit déplacement : porter la prise en charge des repas à 20€/repas
- Prime écologique/ transport : remboursement de 50% du coût d’achat d’un moyen de transport non motorisé
- Accord d’entreprise relatif à la retraite progressive avec maintient des cotisations patronales sur 100% du salaire
- Abondement spécifique pour les salariés de 58 ans et plus qui placent des jours sur le CET : 1j d’abondement tous les 5j
- Coefficients Syntec : réévaluation pour tous les salariés et changement tous les 5 ans de position

Face à ces refus, la CFDT a donc décidé de ne pas signer d’accord avec la Direction. Ce qui devrait également être le cas des autres organisations syndicales de SYSTRA. Ainsi, la Direction devrait donc appliquer de façon unilatérale sa politique d’augmentations pour 2020, avec une moyenne de 2,3%.

La CFDT regrette vivement le peu de crédit accordé par la Direction au dialogue social et surtout les marges de manœuvre quasiment inexistantes lors des négociations. La Direction vient en négociations avec des positions déjà arrêtées et ne laisse donc aucune possibilité au dialogue avec les partenaires sociaux pour améliorer la situation.

 

 

 

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article