Cantine au Farman : la Direction doit agir !

Publié le 12 Septembre 2013

Cantine au Farman : la Direction doit agir !

Lors du déménagement des équipes du siège au Farman, en décembre 2012, le restaurant d’entreprise était un point fort du bâtiment, allègrement mis en avant par la Direction : menus de qualité, choix variés, prix défiant toute concurrence, etc. Cependant, la CFDT avait déjà précisé que c’est sur la durée que la qualité du restaurant d’entreprise devrait être jugée, et non pas sur les 15 premiers jours. Bien nous en a pris ! En effet, des critiques de plus en plus nombreuses sont remontées par les salariés de SYSTRA aux élus de la CFDT.

La première remontée porte sur la hausse régulière et significative des prix. Chaque salarié peut constater que les prix des plats principaux, des entrées ou des desserts, ont augmenté de façon extrêmement importante depuis le déménagement. A titre d’exemple, les desserts les plus chers (type pâtisserie) coutaient 1€ en décembre 2012. Après avoir été affichés à 1,20€ au printemps, ils sont désormais vendus à 1,40€ depuis le début de l’été. Ce qui représente une augmentation de 40% en à peine 6 mois… c’est tout simplement inacceptable ! Il va sans dire que la Direction aura du mal à nous justifier des augmentations de salaires de 2% sous prétexte d’une moindre inflation !

La seconde remontée concerne la dégradation de la qualité et de la variété des menus. Elle aussi est ressentie par l’ensemble des salariés et a atteint un paroxysme au mois d’août. Si cette dégradation peut paraître plus subjective à évaluer, des éléments très factuels permettent de l’étayer. Il n’était pas rare cet été de voir des stands proposant des menus peu attirant, et donc absolument vide de salariés, quand dans le même temps une queue importante se formait sur le stand des grillades… De nombreux salariés se rabattant sur le traditionnel « steak haché », faute de choix de qualité sur les autres stands désertés.

Les représentants des salariés de SYSTRA se sont saisis du sujet de la cantine depuis plusieurs mois déjà. Le contrat liant la Direction de SYSTRA à la société prestataire pour la cantine a été passé en revu lors d’une réunion du Comité d’Entreprise au printemps 2013. Il faut dire que jusqu’ici, les élus n’avaient eu aucune information sur ce contrat, puisque la Direction n’avait pas jugé utile d’associer les élus au choix du prestataire. Cet épluchage du contrat a d’ailleurs permis de mettre en évidence que le prestataire ne respectait pas l’ensemble des clauses. Par exemple, le premier pain doit être gratuit quel que soit le type de pain (nature, complet, bio, etc.). Or depuis le début, les pains complets et bio sont systématiquement facturés aux salariés.

Face à ces dysfonctionnements, la mise en place d’une Commission Cantine rassemblant la Direction, le prestataire et des représentants des salariés a été évoquée en mai dernier, mais la Direction n’a jusqu’ici rien mis en œuvre.

Aussi, la CFDT estime que cette situation a assez duré ! Elle demande à la Direction d’agir et de faire respecter le contrat qui la lie au prestataire. La CFDT demande également à la Direction de sursoir à toute augmentation des prix et demande une amélioration significative de la qualité et de la variété des repas. Enfin, nous demandons que la Commission Cantine soit mise en place rapidement afin que les représentants des salariés puissent jouer pleinement leur rôle.

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Sans parler des problèmes de clim dans la cantine !! On a l'impression d'être au pôle nord tous les midis !! Enfin, merci quand même pour cet article, qui est tout à fait exact !
Répondre