Publié le 16 Mars 2017

C’est un engagement de l’équipe CFDT – UNSA – CFE-CGC qui est en passe d’aboutir : renégocier l’accord Compte-Epargne Temps (CET) de SYSTRA qui datait de… 1998 ! L’objectif de la négociation était notamment de moderniser notre CET et d’instaurer une monétisation des jours.

L’engagement est en passe d’être tenu : après des mois de négociations, nos organisations syndicales ont signé un accord avec la Direction. Le nouveau CET entrera en application le 1er avril.

Concrètement, ce nouveau CET permettra de monétiser des jours (totalement ou partiellement) après 18 mois d’épargne, voire même sans délai sous certaines conditions (dans l’esprit du déblocage anticipé de l’intéressement : mariage, PACS, naissance, divorce, décès, acquisition de résidence principale, catastrophe naturelle, etc.).

Les autres améliorations seront :

  1. Augmentation du plafond du nombre de jours (70 voire 90 jours pour les séniors) ;
  2. Epargne possible des JRTT du 1er et du 2nd semestre ;
  3. Utilisation des jours pour un temps partiel ;
  4. Alimentation possible du CET en argent (avec la prime de résultat) ;
  5. Passerelle avec le Plan Epargne Entreprise et un futur Plan Epargne Retraite Collectif ;
  6. Abondement d’un jour accordé pour les congés de solidarité ;
  7. Don de jours possible pour aider un collègue (enfant malade, handicap, etc.)

Avec ce nouveau CET âprement négocié, la CFDT est convaincue que SYSTRA disposera d’un des meilleurs accords CET du secteur de l’ingénierie. Son entrée en application répond à une vraie attente des salariés.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 6 Mars 2017

SYSTRA a recruté en février une nouvelle Directrice de la communication, ce qui n’a pas manqué d’interpeler la CFDT ! Nos interrogations ne portent pas tant sur le fait que ce sera ainsi la 4e personne en 4 ans à occuper ce poste. Poste qui, du coup, parait étonnamment exposé pour une société comme SYSTRA, qui reconnaissons-le n’a tout de même pas la notoriété et les enjeux de communication des grandes sociétés du CAC40.

Mais ce qui interpelle davantage la CFDT, c’est que cette nouvelle Directrice de la Communication sera basée à Londres. C’est donc la seconde nomination d’un Dirigeant du groupe basé à Londres, après le 4e membre du Directoire nommé au printemps dernier, et lui aussi basé à Londres.

La CFDT s’étonne de ces nominations successives dans la capitale britannique et tient à rappeler que SYSTRA est une filiale de 2 établissements publics français, et que son siège social est officiellement à Paris. Il y a quelques mois, le Directoire avait abordé devant le Comité d’Entreprise l’avenir du groupe, en évoquant notamment l’évolution de SYSTRA SA, et mentionné la possibilité d’une holding. Pour la CFDT il est clair que de telles orientations seraient inacceptables, et nous sommes vigilants à ce que ces nominations du côté de la City ne soient pas les premières prémisses d’un basculement du centre de gravité de Paris vers Londres. La CFDT tient également à rappeler qu’il ferait mauvaise figure que de tels choix d’une filiale d’entreprises publiques de l’Etat puissent être justifiés par une volonté d’optimisation fiscale.

Plus que jamais nos élus sont vigilants sur l’évolution du groupe SYSTRA, dont la vocation est de porter à l’international l’excellence française en ingénierie des transports.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 1 Mars 2017

Après 4 séances de négociations sur les augmentations de salaire d'avril 2017, la Direction et les 5 organisations syndicales représentatives de SYSTRA sont parvenues à un accord. Chez SYSTRA, les accords Direction - Syndicats sont tellement rares sur les salaires qu'il faut souligner celui-ci !

Jusqu'à la 3e réunion de négociation (qui était prévue pour être la dernière) la Direction restait bloquée à des augmentations entre 1,5 et 1,7%. De leur côté les organisations syndicales étaient plutôt entre 2,7 et 3%, ce qui reste très raisonnable ! Mais en fin de réunion, les organisations syndicales ont tenté in extremis de faire monter la Direction en proposant un coup de poker : converger autour de 2%.

Une 4e réunion de négociation a alors été ajoutée à l'agenda et s'est déroulée lundi. Elle a permis d'acter un accord avec des augmentations de 2% en moyenne, accompagnées de diverses mesures supplémentaires (40€ garantis pour les plus bas salaires, revalorisation de la prime vacance enfants, de la médaille du travail, etc.).

Les 5 organisations syndicales de SYSTRA ont signé l'accord et diffusé un tract ce matin au Farman, à retrouver ci-dessous :

 

 

Augmentations 2017 : un accord à l'arrachée !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 20 Février 2017

Le 17 janvier dernier, 4 de nos collègues de SYSTRA ont connu un « presque accident » qui aurait pu être fatal. Les évènements se sont déroulés lors d’une tournée dans les emprises ferroviaires le long de la ligne Gretz – Troyes, où nos collègues se sont retrouvés, en tunnel, face à un train lancé à vive allure. Heureusement, chacun a pu tant bien que mal s’extirper et il n’y a pas eu de victimes.

Or, suite à ce presque accident, la Direction réagit… voire sur-réagit dans une fuite en avant surréaliste :

  • Dans la foulée du presque accident une mesure conservatoire d’interdiction de toute tournée en ouvrage ou tunnel ferroviaire exploité a été prise par la Direction, mesure confirmée par une instruction officielle le 2 février ;
  • Le 10 février, la Direction publie une nouvelle instruction pour lever la mesure conservatoire. Cette instruction de 5 pages, qui a certainement dû mobiliser juristes et avocats, est assortie de 3 cas de figure, de 7 conditions et de 4 annexes dont l’une comporte pas moins de 22 tâches à effectuer !
  • Enfin, les 15 et 20 février, la Direction organise en urgence 2 grandes sessions de formation « Sensibilisation aux risques ferroviaires » au siège de SYSTRA avec une capacité d’accueil de 80 personnes : c’est de la formation de masse !

Pour la CFDT, il est normal que la Direction réagisse après un presque accident. L’inverse serait choquant. Cependant, il semble que la Direction de SYSTRA soit davantage préoccupée par sa propre sécurité juridique vis-à-vis du code du travail et de ses responsabilités d’employeur, que par la sécurité opérationnelle des équipes sur le terrain !

En effet, l’instruction du 10 février semble écrite par des juristes, pour protéger la Direction vis-à-vis de ses responsabilités légales, mais est d’une lourdeur disproportionnée ! Sa mise en œuvre opérationnelle parait tout simplement irréaliste ! La Direction sera certainement protégée de toute poursuite en cas d’accident… et transfère de facto ses responsabilités sur les équipes de moindre niveau hiérarchique ! Quand on voit la complexité d’une telle procédure, on ne peut que se demander pourquoi la Direction n’a-t-elle rien mis en place avant ?

De même, la Direction doit dispenser au fil de l’eau des formations de sensibilisation aux risques à l’attention des salariés qu’elle envoie réaliser des missions dans les emprises ferroviaires exploitées. Traditionnellement, ces séances sont organisées par petits groupes d’une douzaine de personnes maximum, ce qui permet des échanges et de l’interactivité avec le formateur. Or, en organisant 2 sessions exceptionnelles de 80 personnes, on se demande quelle mouche a piqué la Direction ! Les salariés envoyés dans les emprises ne sont-ils pas à jour de leur formation de sensibilisation aux risques pour devoir en former 160 d’un coup ? Un vent de panique a-t-il soufflé au sommet pour former en masse et en urgence, dans des conditions industrielles, qui ne seront évidemment pas propice à l’échange et à l’interactivité avec le formateur ?

Pour la CFDT, il est clair que SYSTRA doit agir et renforcer sa culture interne de la sécurité. Cependant, ce renforcement de la sécurité doit viser à protéger opérationnellement les salariés, et non pas à protéger juridiquement la Direction ! Nos élus sont mobilisés, notamment au CHSCT, pour s’assurer que des actions concrètes seront engagées pour améliorer les conditions de travail des salariés.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 7 Février 2017

Alors que la Direction de SYSTRA communique régulièrement sur l’augmentation des effectifs du Groupe, la CFDT vous propose son éclairage sur la réalité de ces chiffres.

Depuis la fusion de 2012, entre SYSTRA, INEXIA et XELIS, la croissance de l’entreprise se traduisait par une augmentation tant des effectifs de SYSTRA SA que du Groupe SYSTRA. Or, en 2016, l’évolution des effectifs diffère pour la 1ère fois entre les 2 entités ! Alors que les effectifs du Groupe ont continué à augmenter l’an dernier, pour franchir pour la 1ère fois la barre des 6 000 personnes, les effectifs de SYSTRA SA ont, eux, diminué en 2016… et les perspectives ne sont pas réjouissantes pour l’avenir.

Alors que depuis des années le plan de recrutement sur la France était de 400 à 500 nouveaux embauchés, pour 2017 la Direction parle de 170 embauches seulement, ce qui sera loin de couvrir les départs de l’entreprise qui augmentent.

La CFDT tient à rappeler que le maintien et le développement de l’emploi en France est pour elle une priorité. Nous considérons que la croissance des effectifs au sein du Groupe doit permettre de préserver l’emploi chez SYSTRA SA.

En outre, les chiffres transmis par la Direction montrent une augmentation inquiétante du nombre d’arrêts maladie ou des démissions. Ce sujet relance l’importance de la Qualité de Vie au Travail, pour laquelle les négociations débutées en 2016 avec la Direction n’ont pas permis de conclure à un accord.

Coup de froid sur les effectifs de SYSTRA SA
Coup de froid sur les effectifs de SYSTRA SA

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 1 Février 2017

Comme vous nous l’annoncions il y a quelques semaines, un nouvel accord sur le télétravail vient d’être signé par les organisations syndicales dont la CFDT. Il est applicable dès ce 1er février 2107.

Ce nouvel accord permet des améliorations et plus de souplesse pour tous les salariés en CDI (Droit Privé et MAD), à temps plein, ou à temps partiel d’au moins 80%.

Les principes du télétravail et les critères d’éligibilité sont :

  • Temps de trajet : prise en compte de votre âge et du nombre de changements de transport pendant votre trajet (voir tableau en bas de l'article)
  • Jours de la semaine : il est possible de télétravailler n’importe quel jour de la semaine (du lundi au vendredi inclus) dans la limite de 2 jours maximum par semaine
  • Ancienneté : il faut au moins 8 mois d’ancienneté dans l’entreprise
  • Domicile : vous pouvez télétravailler de votre résidence principale ou secondaire répondant aux critères d’éligibilité (réalisation du diagnostic électrique, espace de travail conforme, etc.)
  • Matériel : il est mis à disposition par l’entreprise (casque, chargeur, souris, etc.)
  • Acceptation du responsable hiérarchique et validation par la direction des Ressources humaines
  • Formation : la salarié et son hiérarchique devront suivre une formation spécifique
  • Prises en charge financières par SYSTRA :
    • Diagnostic électrique (uniquement pour la résidence principale). Ce diagnostic sera à la charge du salarié pour sa résidence secondaire.
    • 22 €/mois comme indemnité de fonctionnement technique (internet, électricité, chauffage, etc.)
    • 10 €/mois comme indemnité d’occupation du domicile à des fins professionnelles.

Les situations particulières (salarié sénior, situation de handicap, préconisation de la médicine du travail, avant et retour de congé maternité/d’adoption/parental, longue maladie) permettent de s’affranchir de certaines de ces conditions.

La demande de télétravail est à réaliser directement par le salarié via l’espace dédié de l’intranet (onglet RH).

N’oubliez pas que le salarié en télétravail a les mêmes droits individuels et collectifs que l’ensemble des salariés de l’entreprise : rémunération, formation, gestion des carrières, repos hebdomadaire et quotidien,  protection de la vie privée, etc.

Télétravail occasionnel :

Le salarié peut effectuer du télétravail occasionnel dans la limite de 20j en 2017 puis 25j à partir du 1er janvier 2018. Pour cela, une simple demande est à effectuer via l’espace dédié de l’intranet (onglet RH). Hormis l’acceptation de votre hiérarchique, aucune des limitations citées précédemment n’est nécessaire pour bénéficier du télétravail occasionnel (ex : vous habitez à 15 min du FARMAN, vous pouvez bénéficier du télétravail occasionnel).

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez de l’aide dans vos démarches.

 

Tableau présentant les critères de temps de trajet domicile-travail

 

Télétravail : ce qui change dès aujourd’hui

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 6 Janvier 2017

La 2e réunion de négociations sur les augmentations de salaire d’avril 2017 s'est déroulée hier entre la Direction et les syndicats. La CFDT a présenté ses propositions, à la fois réalistes et constructives, et cohérentes avec le développement et les résultats financiers de SYSTRA.

Les propositions de la CFDT SYSTRA comportent les principaux points suivants :

  • Augmentations moyennes de 2,7%
  • Toute augmentation en peut être inférieure à 40€ brut
  • Augmentation garantie de 60€ brut pour les salaires inférieurs à 3 000 € brut
  • Revalorisation de la prime « vacances enfant » de 350€

Enfin, conformément à l’engagement pris par l’équipe CFDT + UNSA + CFE-CGC lors des élections de septembre 2015, nous continuons à défendre l’harmonisation sur 3 ans des niveaux d’enjeux pour les parts variables, à 1 mois de salaire pour tout le monde !

Augmentations 2017 : 2e négociation

Malheureusement, la réunion de négociations n’a permis aucune avancée de la part de la Direction… Cette dernière reste campée sur sa proposition d’augmentations de 1,4%... ce qui serait totalement inacceptable, presque une marque de mépris pour les salariés ! De plus, la Direction ne se saisit toujours pas de la question de l’harmonisation des enjeux des parts variables, qui ne serait pourtant que justice !

Les négociations se poursuivront le mois prochain… nous vous tiendrons évidemment informés !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 2 Janvier 2017

Toute l’équipe de la CFDT SYSTRA est heureuse de vous présenter ses vœux pour cette nouvelle année. Nous espérons que 2017 vous apportera, ainsi qu’à vos proches, beaucoup de bonheur et de joie.

Pour la CFDT, cette 2e journée de l’année 2017 est malheureusement accompagnée d’une bien triste nouvelle. C'est avec beaucoup de peine que nous avons appris ce matin le décès de François Chérèque, qui fut pendant 10 ans Secrétaire Général de la CFDT. François Chérèque a incarné pendant toutes ces années la culture du dialogue et de la négociation qui est ancrée au plus profond de la CFDT. Toutes nos pensées accompagnent sa famille et ses proches.

 

Bonne année 2017… et hommage à François Chérèque

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 20 Décembre 2016

Toute l'équipe de la CFDT SYSTRA vous souhaite de Joyeuses fêtes de fin d'année ! Nous serons très heureux de vous retrouver... l'année  prochaine ! :)

Bonnes vacances à tous !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 15 Décembre 2016

Les syndicats CFDT + UNSA + CFE-CGC ont diffusé ce matin chez SYSTRA un tract concernant notamment le pouvoir d’achat en 2017, avec les augmentations de salaires, l’intéressement et les hausses de cotisations de la mutuelle et de la prévoyance.

Le tract aborde également la signature prochaine des accords télétravail et CET, auxquels nous avons largement contribué à la négociation.

Vous pouvez trouver le tract ci-dessous :

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0