Publié le 31 Mai 2016

Grèves : pensez au télétravail !

A partir de ce soir, un mouvement social reconductible perturbera la circulation des trains à la SNCF. Si la CFDT CHEMINOTS a fait le choix de retirer son préavis de grève suites aux avancées obtenues par la négociation, d’autres organisations syndicales l’ont maintenu. Le trafic devrait être perturbé mercredi, avec 40% des TRANSILIENS seulement et 50% des TER. Jeudi, c’est à la RATP qu’un mouvement de grève illimité devrait être engagé. Les prévisions de trafic seront connues ce soir, mais a priori, selon le Secrétaire des Transports, il n’y aurait «pas de perturbation majeure».

Quoi qu’il en soit, avec ces grèves, les déplacements domicile – travail peuvent devenir un vrai parcours du combattant. Aussi, la CFTD SYSTRA vous rappelle que l’accord d’entreprise sur le télétravail que nous avons signé prévoit du télétravail exceptionnel les jours de grèves. Pour en bénéficier, il faut vous déclarer sur l’intranet : https://na2.se.voxco.com/se/?st=Te7pBHJH0jZwb5vUeYtIaYq8bahr2f51NuG4uaXCqiY%3d

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 26 Mai 2016

Elections au Conseil de Surveillance

Du 9 au 15 mai auront lieu les élections au Conseil de Surveillance de SYSTRA. A cette occasion, vous devrez élire 5 représentants pour un mandat de 5 ans.

Les syndicats CFDT + UNSA + CFE-CGC présentent à cette occasion une liste d'union. Vous pouvez télécharger ci-dessous le tract que nous avons diffusé aujourd'hui pour présenter la liste de nos candidats ainsi que notre projet.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 23 Mai 2016

Rémunération des dirigeants : il faut changer !

Depuis trop longtemps, les salaires des dirigeants d’entreprise s’envolent et provoquent, à juste titre, une forte émotion dans la société. Années après années, les patrons continuent de s’octroyer des augmentations démesurées, quand les salariés doivent consentir toujours plus d’efforts. Ainsi, les riches sont toujours plus riches et les inégalités entre la classe dirigeante et le reste du monde ne cessent de se creuser. Plusieurs institutions internationales, comme l’OCDE et le FMI, commencent à s’inquiéter de ces inégalités croissantes qui choquent les opinions publiques et qui pourraient engendrer des conséquences négatives sur les économies occidentales.

Avec ces pratiques, les dirigeants entretiennent un climat d’individualisme et de chacun pour soi délétère. Ils s’affranchissent de toute responsabilité morale vis-à-vis de la société… une attitude choquante pour des patrons qui prétendent constituer une élite économique. Par leurs pratiques égoïstes, où tout sens de l’intérêt général est absent, les dirigeants remettent en cause notre pacte social et nourrissent la défiance.

De plus, le seul argument opposé par les dirigeants pour justifier ces pratiques, celui d’un marché international des hauts dirigeants qui nécessiterait un alignement vers le haut de leurs salaires, ne repose sur aucune étude économique !

Cette situation, qui perdure et continue à empirer depuis des années, ne peut plus durer ! Jeudi, dans le journal Libération, un appel de 40 personnalités au CAC 40 a été lancé pour faire bouger les choses. Cette tribune a notamment été signée par Laurent BERGER, Secrétaire Général de la CFDT.

La section CFDT SYSTRA partage les constats dressés dans cette tribune. Nous dénonçons et combattons avec force ces pratiques qui consistent à considérer que les patrons constituent une caste à part, au-dessus du reste de la société. La CFDT est déterminée à faire redescendre sur terre ces patrons et à leur arrimer les pieds au sol ! Pour nous, il y a tellement d’autres motifs de satisfaction dans une vie, que d’avoir un gros salaire… Il est assez incroyable qu’une soi-disant élite ne puisse en avoir conscience !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 19 Mai 2016

Le temps des (queues…) de cerises !

Depuis hier, les salariés de SYSTRA sont invités à découvrir le montant exact de leur intéressement au titre de l’exercice 2015 et à choisir de le placer sur l’un des fonds du FCPE ou à le percevoir directement. Et il va sans dire que la CFDT est fortement sollicitée par les salariés qui souhaitent réagir ou recevoir des informations !

La première réaction des salariés porte sur le montant de l’intéressement. Le montant net pour un salarié à temps plein s’élève à 950€, juste en dessous de la barre symbolique des 1 000€ qu’avait visée le Directoire en décidant de verser un supplément d’intéressement. De très nombreux salariés nous ont exprimé leur mécontentement sur ce montant, qui est clairement en dessous des attentes. Alors que l’EBIT a progressé de 13% par rapport à l’an dernier, l’intéressement chute de 44% ! Pour la CFDT c’est clair : 950€ ce n’est pas à la hauteur du standard des grandes entreprises internationales auxquelles la Direction de SYSTRA prétend se comparer !

D’autre part, de nombreux salariés nous interrogent sur le placement de cet intéressement sur le FCPE (Fonds Commune de Placement d’Entreprise). Ils s’étonnent de ne pas pouvoir placer cet argent sur le FCPE actionnariat salarié. La raison est que la Direction n’a pas souhaité reconduire cette année la souscription à l’actionnariat pour les salariés français. Elle envisagerait pour 2016 de n’en laisser la possibilité qu’à certains salariés à l’international. Une présentation devrait intervenir la semaine prochaine en réunion du Comité d’entreprise. La CFDT attend de connaître les détails du projet de la Direction avant de prendre position. Nous regrettons cependant que cette présentation n’ait pas été anticipée, intervenant une fois de plus à la dernière minute. En agissant ainsi, la Direction sème le trouble au sein des salariés sans qu’il soit à ce stade possible de leur apporter des réponses plus précises.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 10 Mai 2016

RSE : garantir l’excellence de nos réalisations

Ce mois-ci, dans le cadre de la démarche RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise) qu’elle veut mettre en place, la Direction de SYSTRA propose le thème « Garantir l’excellence de nos réalisation ».

Pour la CFDT, cette notion d’excellence dans nos réalisations implique forcément une dimension qualitative. Nous devons garantir à nos clients un haut niveau de qualité dans les prestations que nous leur délivrons. Pour cela SYSTRA doit miser sur l’expertise, la compétence, le savoir-faire de ses salariés qui doit être maintenu durablement au plus haut niveau. La CFDT estime donc qu’il faut toujours viser plus de formation, plus d’innovation, plus de développement pour garantir cette excellence.

Malheureusement, cette logique d’excellence semble ne pas toujours prévaloir. Car bien souvent, pour la Direction, c’est la logique de moindre coût qui l’emporte. Par exemple, il est de plus en plus souvent fait appel à des bureaux d’études de SYSTRA en Inde, en Afrique du Nord, etc. au lieu de la Direction Technique à Paris, tout simplement pour optimiser la rentabilité… sans prendre en compte les objectifs qualitatifs pour la satisfaction client.

L’excellence dans nos réalisations, sous-entend également que les ingénieurs et techniciens de SYSTRA puissent travailler dans de bonnes conditions, pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Cela implique donc un suivi et une maîtrise du plan de charge afin d’éviter les pics de charges trop récurrents et un meilleur accompagnement des managers pour soutenir leurs équipes.

Enfin, pour la CFDT si l’excellence est un objectif, elle ne reste qu’une vue de l’esprit. Par essence, l’homme est faillible et commet des erreurs. Savoir accepter l’erreur, l’assumer collectivement, la comprendre, et réfléchir collégialement aux solutions à trouver pour éviter que les erreurs ne se renouvellent doit faire partie d’une démarche RSE.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 3 Mai 2016

Le Directoire de SYSTRA renouvelé pour 5 ans

Le Conseil de Surveillance de SYSTRA a renouvelé vendredi le Directoire pour un nouveau mandat de 5 ans. Pierre Verzat continuera donc à conduire l’entreprise.

A cette occasion, la CFDT souhaite reconnaître la qualité du travail accompli depuis la refondation de SYSTRA en 2011. En 5 ans, c’est incontestable, SYSTRA s’est renforcé, s’est structuré et s’est développé. La CFDT forme le vœu que ce nouveau mandat puisse être l’occasion de nouveaux succès pour l’entreprise et de poursuive sur la voie d’un développement équilibré et durable.

La CFDT souhaite toutefois rappeler que si les indicateurs économiques des 5 dernières années sont au vert, l’intéressement a lui été divisé par 2 sur la durée du mandat du Directoire et les augmentations de salaire sont restées à des niveaux extrêmement faibles. Nous appelons donc le Directoire à prendre les mesures nécessaires pour mieux reconnaître et récompenser les efforts fournis par l’ensemble des salariés.

Enfin, en guise de piste de progrès pour ce nouveau mandat, la CFDT propose un challenge au Directoire : celui d’améliorer la qualité du dialogue social au sein de l’entreprise, qui de notre point de vue laisse trop souvent à désirer.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 1 Mai 2016

Bon 1er mai

Aujourd'hui, c'est le 1er mai ! Tout l'équipe de la CFDT SYSTRA vous souhaite une bonne fête du travail !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 28 Avril 2016

Intéressement 2016 : explications sur les 1 000€

La Direction a présenté officiellement, en Comité d’entreprise, le montant de l’intéressement que nous percevrons en juillet 2016, au titre de l’exercice comptable 2015. Pierre Verzat l’avait annoncé lors de la cérémonie des vœux en janvier: le montant de l’intéressement sera de 1 000€ par personne.

Mais ce qu’avait omis de préciser le Président du Directoire, c’est que ce montant de 1 000 € intègre en réalité un supplément d’intéressement de près de 200€ par personne. Décryptage !

Ainsi, en appliquant à la lettre l’accord d’intéressement, auquel la CFDT n’a cessé de s’opposer et qui a malgré tout été signé en catimini en 2014, le montant par personne n’aurait été que de 800€ … Socialement, la situation aurait été tout aussi explosive qu’en 2014 ! Alors que sur 1 an le chiffre d’affaires a augmenté de 18% et l’EBIT de 13%, l’intéressement, lui, aurait chuté de plus de 50% ! En effet, ce très mauvais accord d’intéressement ne tient pas compte du fait que les objectifs fixés par les actionnaires sont très ambitieux et leur atteinte, année après année, équivaut à une prouesse, voire même à un exploit !

Du coup, pour éviter une mobilisation des salariés contre un intéressement de 800€, comme cela avait été le cas il y a 2 ans, le Directoire a donc décidé d’allouer un supplément d’intéressement pour atteindre la barre des 1 000€.

C’est bien joué de la part du Directoire, car en franchissant la barre symbolique des 1 000€, il sera plus difficile de mobiliser les salariés. Mais ni les salariés, ni la CFDT ne sont dupes. Même avec 1 000€, l’intéressement chute de 40% par rapport à l’an dernier… et il a été divisé par 2 sous le mandat du Directoire ! C’est inacceptable et bien entendu totalement incompatible avec les ambitions de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) affichée en vitrine par la Direction.

Clairement, 1 000€ c’est bien trop peu, par rapport à ce qui devrait être la cible dans une société aux ambitions telles qu’affichée par SYSTRA ! L’accord d’intéressement actuel arrivera à son terme fin 2016. La CFDT aura à cœur qu’un nouvel accord pour le futur soit bien mieux négocié, plus équilibré, et permette de tenir compte dans la redistribution aux salariés des objectifs très (trop ?) ambitieux fixés par les actionnaires.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 20 Avril 2016

Elections au Conseil de Surveillance : du 9 au 15 juin

Les mandats du Directoire et du Conseil de Surveillance de SYSTRA arrivent à échéance au 1er semestre 2016. Le Conseil de Surveillance regroupe 8 représentants des actionnaires, 2 indépendants et 5 représentants des salariés. Un vote électronique aura lieu du 9 au 15 juin 2016 afin d’élire vos représentants pour les 5 prochaines années.

Lors de ces élections, tous les salariés de SYSTRA pourront voter. Les salariés de droit privé (CDD ou CDI) seront automatiquement inscrits sur les listes électorales. Les agents MAD de la SNCF ou de la RATP ayant 12 mois d’ancienneté chez SYSTRA pourront également voter, à condition qu’ils en fassent la demande auprès des RH avant le 28 avril.

Le Conseil de Surveillance est l’instance de gouvernance de SYSTRA qui contrôle le Directoire, valide la stratégie et le budget, analyse les comptes, etc. Il s’agit donc d’une instance particulièrement importante dans la vie de l’entreprise, qui est présidée en alternance tous les 2 ans par la Présidente de la RATP, puis le Président de la SNCF.

Aussi, la CFDT invite tous les salariés de SYSTRA à se mobiliser massivement lors de ces élections, afin de donner la plus grande représentativité possible à leurs Représentants. Nous invitons également les agents MAD SNCF/RATP à se manifester au plus vite (avant le 28 avril) auprès de la DRH pour s’inscrire sur les listes électorales et participer à ses élections.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 14 Avril 2016

RSE, la CFDT participe : préserver l’environnement

Comme annoncé le mois dernier, la CFDT a décidé de participer à la consultation lancée par la Direction sur la démarche RSE (Responsabilité Sociétale de l’Entreprise). Le thème du mois est « préserver l’environnement ».

Les déplacements revêtent sur ce thème un enjeu essentiel. Il s’agit des trajets domicile – travail, mais également des déplacements professionnels. Pour la CFDT, la Direction de SYSTRA doit favoriser les déplacements en transports collectifs ou en modes doux. La prise en charge à 100% des abonnements de transport est une bonne chose, mais nous considérons que cette prise en charge doit être cumulative avec les abonnements de vélo en libre-service et de parcs à vélo payant (type VELIGO) et l’indemnité kilométrique vélo. En effet, un salarié peut être amené à utiliser son vélo pour rejoindre une gare de TER/RER ou une station de métro, le laisser dans un parc à vélo toute la journée, avant de poursuivre son trajet avec les transports collectifs.

Concernant les déplacements professionnels, la CFDT considère que la Direction de SYSTRA pourrait remplacer les véhicules de service diesel par des véhicules hybrides voire 100% électriques.

Bien entendu, le télétravail peut également constituer une façon de réduire l’impact des déplacements sur l’environnement. La CFDT redit à cette occasion sa volonté d’assoupir les clauses restrictives que la Direction a voulu mettre dans l’accord, par exemple en ne limitant pas le seul télétravail aux mardi et jeudi, et en supprimant à terme toute clause relative à un temps de trajet minimum (actuellement 1h minimum aller simple pour être éligible au télétravail).

Mais « l’environnement » ne se limite pas au seul aspect « écologique ». Pour la CFDT, préserver l’environnement c’est également préserver l’environnement de travail ! Par exemple, au Farman le renouvellement de l’air et l’ambiance thermique constituent des enjeux importants. De même le développement des open spaces sont une source de dégradation de l’environnement de travail eu égard aux nuisances sonores fortes qu’ils engendrent.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0