Publié le 1 Mai 2014

1er mai : la fête du travail

Aujourd’hui c’est le 1er mai, la fête du travail !

La CFDT organise cette année un rassemblement revendicatif et festif à Paris. Rendez-vous à 11h30 à la Rotonde de la Villette (métro Stalingrad) en présence du Secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger.

Pour celles et ceux qui ne militent pas, le 1er mai est tout de même l’occasion d’avoir une pensée pour les nombreux combats sociaux menés depuis le XIXe siècle. En France, le 1er mai est chômé depuis près de 100 ans !

C’est aussi l’occasion d’offrir un traditionnel brin de muguet… il porte bonheur ! ;-)

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 23 Avril 2014

Télétravail : les négociations aboutissent !

Après une quatrième séance de négociations, la Direction et plusieurs organisations syndicales sont parvenues à un accord sur le télétravail. La CFDT signera cet accord, qui constitue une avancée attendue par de très nombreux salariés de SYSTRA depuis plus d’un an maintenant.

Pour être éligible au télétravail, les salariés devront répondre à plusieurs critères :

  • Temps de trajet domicile-travail d’au moins 1h15 (aller simple) dans un premier temps, puis de 1h heure à partir d’avril 2015
  • Volontariat et capacité à travailler à distance en autonomie
  • Contrat à durée indéterminée à temps plein ou temps partiel d’au moins 80%
  • 1 à 2 jours par semaine (1 jour pour les salariés en temps partiel)
  • Ancienneté d'au moins un an chez SYSTRA
  • Emploi compatible avec le télétravail (hormis les surveillants de chantiers et infirmiers d’entreprise qui en sont pour l’instant exclus)
  • Acceptation du Responsable hiérarchique et de la Direction des Ressources Humaines
  • Domicile compatible avec le télétravail (notamment un espace de travail dédié)

Des dispositions particulières sont également prévues, notamment pour les salariés handicapés, avant et après un congé maternité, ou pour le télétravail exceptionnel (grève des transports, intempéries, etc.).

En échange, l’entreprise mettra à disposition du salarié un matériel informatique adapté et versera un forfait mensuel, correspondant aux frais de chauffage, d’électricité, d’internet, ou encore d’occupation du domicile à des fins professionnelles.

Les négociations ont longtemps achoppé autour du critère « temps de trajet » dont les Organisations syndicales ne voulaient pas. Face à l’intransigeance de la Direction, qui craignait une « désorganisation » cette formule (1h15 par trajet, puis 1h à partir du 1er avril 2015) a été acceptée par plusieurs syndicats dont la CFDT. En effet, nous avons jugé préférable de pouvoir répondre avec réactivité aux demandes des salariés les plus impactés par le temps de trajet, plutôt que de voir les demandes affluer et leur temps de traitement s’allonger sur plusieurs mois (diagnostics à effectuer, formations des salariés et managers, rédaction des avenants aux contrats de travail, etc.).

Avant d'être officiellement signé et d’entrer en application, l’accord devra encore franchir plusieurs étapes « légales » : passage en CHSCT, passage en Comité d’entreprise le 29 avril, ou encore dépôt auprès de l’Inspection du travail. Mais patience pour cette dernière ligne droite : d’ici quelques semaines, les salariés de SYSTRA bénéficieront d’un accord d’entreprise moderne, donnant un cadre juridique au télétravail au sein de l’entreprise.

La CFDT est fière d’avoir pris toute sa place dans l’adoption de cet accord qui répond à une attente très forte des salariés, et qui fait de SYSTRA une entreprise pionnière. Nous sommes convaincus que le télétravail est une réponse moderne aux problématiques du quotidien : temps de trajet, saturation des réseaux de transports, pollution atmosphérique, etc.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 17 Avril 2014

Déclaration des revenus 2013 : ATTENTION !

Depuis quelques jours, les salariés de SYSTRA commencent à recevoir leur formulaire de déclaration des revenus 2013 pour le calcul de l’impôt 2014. De nombreux salariés nous ont signalé l’écart entre d’une part les revenus indiqués sur la déclaration préremplie, et d’autre part le salaire annuel imposable mentionné sur la feuille de paie de décembre 2013.

Cet écart s’explique en réalité par l’adoption de la loi de finance 2014, qui a un effet rétroactif au 1er janvier 2013. Désormais, la cotisation de l’employeur à la complémentaire santé (mutuelle) est prise en compte dans le calcul du revenu imposable. Concrètement, pour les salariés de SYSTRA, cette cotisation de l’employeur est de 50,01€ par mois (ligne « mutuelle » de la feuille de paie), soit 600,12 € par an pour un salarié ayant effectué une année complète. Il faut donc bien inclure ce montant dans le revenu 2013 à déclarer à l’administration fiscale.

Or, la loi de finance ayant été adoptée le 19 décembre 2013, les employeurs n’ont pas eu matériellement le temps de faire apparaitre cette nouvelle disposition dans la feuille de paie de décembre. Voici ce qui explique l’écart entre la feuille de paie et la déclaration préremplie.

La CFDT demande à la Direction de SYSTRA de communiquer auprès de l’ensemble des salariés de l’entreprise, afin d’éviter toute erreur dans la déclaration des revenus 2013.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 15 Avril 2014

SYNTEC : création d’un droit à la déconnexion

Après plusieurs mois de négociations, le patronat et les syndicats des sociétés d’ingénierie / conseil sont parvenues à un avenant à la convention collective SYNTEC, à laquelle est affiliée SYSTRA. Cet accord, signé par la CFDT et la CGC (qui représentent à elles deux 56 % de salariés de la branche), instaure pour les salariés au forfait jour un droit à la déconnexion des outils de communication à distance (smartphone, ordinateur portable, tablettes, etc.)

Ce nouveau « droit à la déconnexion » vise à favoriser le respect du temps de repos et de la vie privée des salariés par les entreprises. En effet, il arrive trop souvent d’être sollicités par mail, téléphone ou sms tard le soir, le week-end, ou même pendant les vacances!

Cet accord pourrait avoir valeur d’exemple au niveau national, puisque c’est la première fois qu’un accord de branche pose le problème et impose aux employeurs de s’attaquer au sujet.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 8 Avril 2014

Intéressement : nos 10 propositions

L’accord d’intéressement de SYSTRA est arrivé à échéance le 31 décembre 2013. Les salariés percevront donc, à l’été 2014, l’intéressement au titre de l’exercice 2013… qui s’annonce en très forte baisse par rapport à l'année dernière !

Des négociations sont en cours pour un nouvel accord couvrant les périodes 2014-2015-2016. A cette occasion, les syndicats CFDT, CFE-CGC et UNSA présentent conjointement leurs 10 propositions claires et constructives qui permettront de préserver les intérêts des salariés. Un accord devra impérativement intervenir avant le 30/06/2014, faute de quoi il n’y aura aucun intéressement au titre de l’exercice 2014 (versé en 2015).

Ces propositions ont été officiellement envoyées hier à la Direction de SYSTRA, en vue de la prochaine séance de négociations sur l’intéressement, qui se déroulera demain.

Retrouvez ci-dessous les 10 propositions formulées par la CFDT, la CFE-CGC et l’UNSA :

Téléchargez les 10 propositions formulées par la CFDT, la CFE-CGC et l’UNSA

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 1 Avril 2014

Face à l’accroissement du temps de trajet domicile-travail avec le déménagement au Farman, la Direction de SYSTRA étudie une solution radicale ! En effet, des équipes de la Direction du Conseil nous ont informés qu'elles planchaient actuellement sur le prolongement de la ligne 8 du métro entre Balard et Issy – Val de Seine. Les études prévoient une station intermédiaire au niveau du parc Lenglen, au droit de la tour Bouygues Telecom et donc juste à côté du Farman, le siège de SYSTRA.

En pratique cette étude est réalisée à la demande de la RATP, qui porte le projet de prolongement du métro. L’intérêt pour la RATP serait de créer un grand pôle multimodal à Issy – Val de Seine (RER C, métro 8 et T2), avec un prolongement ultérieur possible jusqu’à la ligne rouge du Grand Paris.

Pour les salariés de SYSTRA, cette nouvelle station économiserait de 10 à 15 minutes de marche pour chaque trajet entre Balard et le Farman. D’un point de vue technique, la principale difficulté réside dans le passage sous l’héliport, qui impose à la fois des contraintes techniques et administratives fortes.

Par contre patience… la mise en service n’est pas attendue avant 2022…

Enfin une solution pour notre temps de trajet !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 20 Mars 2014

Restaurant d’entreprise : les salades de la Direction !

Depuis quelques mois déjà, les Représentants des salariés ont décidé de mettre leur grain de sel dans le contrat qui lie la Direction de SYSTRA au prestataire du Restaurant d’entreprise. Et nous avons eu du nez ! Car cet épluchage du contrat a permis de mettre en évidence une louchée d’écarts entre le contrat et la pratique… le tout bien entendu au détriment des salariés de SYSTRA !

Le principal grief porte sur l’augmentation des prix tout au long de l’année 2013. Cette augmentation a été constatée par de nombreux salariés de SYSTRA, qui ont alerté les Représentants du personnel. Après vérifications, le contrat prévoit une augmentation annuelle des prix, en décembre de chaque année (date anniversaire de l’arrivée au Farman en décembre 2012). Le Prestataire et la Direction s’abritent également derrière la hausse de la TVA au 1er janvier 2014 pour justifier les augmentations. Pourtant, les prix ont augmenté bien avant décembre 2013 ! La CFDT met en avant depuis des mois l’exemple de l’éclair au chocolat, qui est passé de 1€ en décembre 2012 à 1,40€ à l’été 2013… soit 40% en 6 mois ! Cette affirmation a donné lieu à de très vifs échanges avec la Direction, qui a même accusé les Représentants du personnel de mensonges !

C’est un comble ! Car les chiffres transmis par la Direction elle-même démontrent la réalité de cette augmentation ! Entre janvier 2013 et novembre 2013, donc avant même l’augmentation annuelle de décembre 2013 prévue au contrat, le prix du ticket moyen a augmenté de 3,7%. A eux seuls, et toujours sur cette même période, les entrées ont augmenté de 7,5% et les desserts d’un hallucinant 16% !!! Dans ces conditions, comment peut-on parler de mensonge des Organisations syndicales ? C’est plutôt la Direction qui est dans le déni complet d’une réalité que subissent les salariés de SYSTRA ! Il faut dire qu’il est plus facile pour la Direction d’accuser les syndicats de mensonge, que de reconnaitre qu’elle ne suit pas son contrat et son prestataire. La CFDT pose donc une question simple : sur quelles bases le prestataire a-t-il augmenté ses prix entre janvier et novembre 2013, alors que son contrat ne le prévoit pas ?

Outre les prix, l’analyse détaillée du contrat a permis d’identifier d’autres dysfonctionnements :

  • Le prestataire facture systématiquement les pains complets et bios, alors que le contrat prévoit que le 1er pain doit être gratuit, quel que soit le type de pain ;
  • Le contrat prévoit également des pénalités pour le prestataire lorsque le temps d’attente en caisse dépasse 3 minutes. Ce temps d'attente est très souvent dépassé, sans qu'aucune pénalité ou même contrepartie ne soit demandée par la Direction.

Enfin, le contrat prévoit la mise en place d’une Commission rassemblant la Direction, le prestataire et des représentants des salariés. Malgré les demandes répétées des Représentants du personnel depuis des mois, la 1ère réunion de cette Commission n’a eu lieu que début mars 2014. L’occasion d’aborder tous ces points. Premier changement notable, plusieurs types de pains gratuits sont désormais disponibles. Sur les autres sujets… nous restons aux fourneaux… et nous vous tiendrons informés !

Restaurant d’entreprise : les salades de la Direction !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 14 Mars 2014

Télétravail : les négociations continuent

La 3e réunion de négociations sur le télétravail s’est tenue mardi. Les discussions ont principalement tourné autour :

  • Du temps de trajet domicile / travail : la Direction reste bloquée sur une durée minimum de 1h15 (aller simple). Elle accepte de descendre à 1h, sous réserve d’un trajet avec 3 correspondances.
  • Des métiers exclus du télétravail : les surveillants/techniciens/responsables de chantiers et les infirmiers d’entreprise seront exclus du télétravail. En revanche, la Direction a accepté la demande des syndicats de supprimer les projeteurs de la liste des métiers exclus. Cependant, comme pour tous les autres salariés, le télétravail restera soumis à l’accord du hiérarchique.
  • Des recours suite à un refus du télétravail : l’accord du hiérarchique étant nécessaire pour pouvoir bénéficier du télétravail, la question du recours en cas de refus s’est posée. L’idée d’une Commission ad hoc associant Direction et Représentant des salariés a été évoquée. Cependant on s’orienterait plutôt vers un recours auprès de la DRH et du CHSCT.

Cette 3e séance de négociations devait être la dernière. Cependant, compte-tenu des sujets qui sont toujours sur la table, une 4e séance de négociations sera organisée en avril. Cette ultime séance de négociations pourrait permettre de conclure sur un accord très attendu par les salariés de SYSTRA !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 8 Mars 2014

8 mars : journée de la Femme

En ce samedi 8 mars, la CFDT SYSTRA s’associe à la Journée Internationale de la Femme et salue chacune des 588 femmes de SYSTRA ! :)

Nous avons une pensée affectueuse pour toutes ces femmes militantes, engagées et pleines de convictions, chez SYSTRA comme de par le monde. La CFDT est à vos côtés pour défendre l’égalité hommes-femmes, ou encore pour promouvoir la place des femmes dans les postes à responsabilités.

Bonne journée à toutes !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 1 Mars 2014

Parts variables : le (petit) geste de la Direction

L’harmonisation des parts variables suite à la fusion était le principal cheval de bataille de la CFDT depuis cet automne. En effet, la Direction avait présenté lors du Comité d’Entreprise d’octobre son projet d’aligner les ex-salariés d’INEXIA et de XELIS sur le régime en vigueur chez « SYSTRA bleu », le tout sans la moindre concertation préalable avec les syndicats, malgré les demandes répétées de la CFDT.

Problème : avec cette décision, plus de 400 personnes issues d’INEXIA et de XELIS verront leur part variable baisser de plusieurs centaines d’euros dès avril 2014 ! Face à cette situation inacceptable, la CFDT a mobilisé l’ensemble de ses représentants et élus pour obtenir de la Direction qu’elle revoit sa copie.

Cette mobilisation a permis d’obtenir un (petit) geste de la Direction sur ce dossier. En effet, les ex-XELIS et certains ex-INEXIA (cadres de coefficient SYNTEC inférieur ou égal à 130) verront 50% du manque à gagner réintroduit dans leur salaire de base dès la paie du mois de février, avec effet rétroactif au 1er janvier 2014. Le détail est explicité sur le tableau ci-dessous et les salariés concernés recevront un courrier individuel de la DRH.

Parts variables : le (petit) geste de la Direction

Certes, ce (petit) geste n’est pas complètement satisfaisant et ne répond pas à l’intégralité des revendications portées par la CFDT sur le sujet. Mais face à une Direction peu encline à promouvoir dialogue social au sein de SYSTRA, ce geste constitue cependant une (petite) avancée pour les salariés concernés. Nous souhaitions vous en faire part.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0