Publié le 1 Juillet 2014

La fusion : 2 ans après...

La date d’aujourd’hui marque les 2 ans « jour pour jour » de la fusion SYSTRA – INEXIA – XELIS et la création du « Nouveau SYSTRA ». A côté des discours de la Direction sur les excellents indicateurs économiques qu’elle met en avant partout dans la presse, cette journée anniversaire est l’occasion pour la CFDT de faire un bilan sur le volet social de la fusion. Lors de la cérémonie des vœux, en janvier 2012, le Directoire avait pris de nombreux engagements devant l’ensemble du personnel rassemblé au théâtre du Chatelet. Force est de constater, deux ans après, que les promesses sont loin d’être toutes tenues… Voici un petit tour d’horizon !

Un grand perdant : notre pouvoir d’achat !

Le Directoire avait vendu la fusion comme la création d’un « leader mondial » capable de motiver ses salariés, et de leur offrir de bonnes conditions de rémunération. Sur ce sujet, aucun doute possible : c’est loupé ! Depuis deux ans, les augmentations de salaire sont en berne… avec même un ridicule 1% en avril 2014 ! Les parts variables ou primes de résultat stagnent… Loin d’être motivantes, certaines d’entre elles ont même été rabotées pour les ex-Inexia et ex-Xelis… Tout comme la prime de vacances l’a été pour les Systra bleu…

Côté intéressement, le Directoire avait promis que le seul dispositif existant chez SYSTRA permettrait de compenser les accords d’intéressement et de participation qui existaient dans les sociétés absorbées. Là clairement, c’est un mensonge ! Après une baisse de 40% l’an dernier, avec un intéressement moyen de 1 500€… cette année nous avons carrément touché le fond ! Une nouvelle baisse de 80% de l’intéressement, pour atteindre en moyenne 300€ par personne… Et le nouvel accord pour les années 2014 – 2015 – 2016 que la Direction a réussi à obtenir au forceps ne laisse rien présager de bon… Le pouvoir d’achat des salariés de SYSTRA est le grand oublié de « SYSTRA 2018 » !

Quand on met tout cela bout à bout, on comprend mieux pourquoi 300 personnes se sont rassemblées devant l’entrée de SYSTRA le 19 juin dernier !

« Petits + »… et petits loupés…

Au rang des avancées dans le bon sens, on peut noter l’extension de la prise en charge à 100% des abonnements de transport urbain pour le trajet domicile-travail (type Pass Navigo en Ile-de-France). Cependant, il a fallu attendre le déménagement au Farman pour l’entrée en vigueur de cette mesure pour tous les salariés, soit 6 mois après la fusion… Et un mois de plus pour les salariés de Province.

Toujours en Province, l’harmonisation des prises en charge des frais de repas (4,90€ par personne) est allée dans le bon sens. Mais il a fallu pour cela une mobilisation forte des salariés des agences (pétition !), relayée par les Représentants du personnel au siège. Et encore, cette harmonisation a été l’occasion d’un petit coup de rabot, par rapport au dispositif en vigueur chez « SYSTRA bleu ».

Avec la fusion, la Direction a souhaité pouvoir proposer une nouvelle mutuelle, avec un bon niveau de couverture pour les salariés. Si cela partait d’une bonne idée, il est tout de même dommage que la Direction ait cessé en cours de route la concertation avec les Représentants du personnel sur le sujet… Car au final, de nombreux salariés remontent des mécontentements sur les niveaux de prise en charge en optique ou soins dentaires… que justement les Représentants du personnel avaient pointés lors des premières réunions de travail sur le sujet !

Enfin, la Direction a décidé d’étendre à tous les salariés le remboursement d’une partie des frais de garde des jeunes enfants. Là encore, cette « bonne idée » a été tout de même l’occasion au passage du « durcir » les conditions. La prime sur la feuille de paie, s’est transformée en CESU… contraignant pour certains parents. Et l’obligation de justifier des enfants à charge, intervenue à quelques jours seulement des vacances de noël 2013, a provoqué un véritable tôlé chez de nombreux salariés.

Une désertion en rase campagne : le télétravail

S’il y a bien un sujet sur lequel la Direction s’était engagé, ce sont les mesures d’accompagnement pour le déménagement au Farman. Aucun véritable bilan de ces mesures n’a été présenté par la Direction… pourtant l’impact sur la vie quotidienne des salariés est réel ! Pour beaucoup d’entre nous, les trajets sont devenus bien trop long, bien trop aléatoires, bien trop fatigants. Face à cela, la Direction s’était engagée à expérimenter puis à étendre le télétravail… Si une timide expérimentation a bien eu lieu en 2013, force est de constater que depuis des mois, le sujet est enlisé ! Pourtant, la CFDT, l’UNSA et la CGC étaient prêt à signer dès le printemps un projet d’accord âprement négocié, qui aurait permis une entrée en vigueur dès cet été… Mais la Direction a profité d’une demande d’expertise du CHSCT comme alibi pour laisser le dossier s’enliser… Un enterrement de première classe ! Pourtant, nos trois syndicats restent bien décidés à faire aboutir ce dossier !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 26 Juin 2014

Réforme ferroviaire : ça concerne SYSTRA !

Depuis quelques semaines, la réforme ferroviaire fait la une de l’actualité : buzz médiatique autour des nouveaux TER trop larges, début de l’examen de la réforme au parlement, grève des cheminots, etc.

Si au niveau confédéral la CFDT soutient la réforme, (télécharger ici le bulletin de la CFDT consacré à ce sujet) nous souhaitons, à l’échelle de SYSTRA, sensibiliser les salariés sur ses incidences pour notre entreprise. En effet, cette réforme nous concerne, et nous vous expliquons pourquoi !

Cette réforme vise notamment à (ré)unifier les équipes de RFF, de la SNCF INFRA et de la SNCF DCF (Direction des Circulations Ferroviaires) dans un EPIC qui se nommerait « SNCF RESEAU ». Les activités de transporteur de la SNCF actuelle, seraient dans un EPIC « SNCF MOBILITES ». Ces deux nouveaux EPIC étant chapeautés par un EPIC de tête tout simplement dénommé « SNCF ».

Schéma organisationnel de la "future" SNCF, avec la réforme ferroviaire

Schéma organisationnel de la "future" SNCF, avec la réforme ferroviaire

Pour SYSTRA, cette réforme constitue un changement non négligeable, puisqu’elle concerne d’une part le premier client de la Région France de SYSTRA : RFF. Elle concerne d’autre part l’un de nos deux actionnaires industriels : la SNCF. Il s’agit donc d’être vigilant.

  • Côté RFF : il s’agira d’être attentif aux incidences de cette réforme sur notre premier client en France. En effet, le regroupement de RFF et de SNCF INFRA va inévitablement venir perturber le marché de l’ingénierie en France. Quelle sera la part de marché ouverte à l'ingénierie privée ? La fin des mandats de maîtrise d’ouvrage est annoncée, activité sur laquelle SYSTRA se positionne. D’autre part, les contrats de maîtrise d’œuvre ferroviaire, cœur de métier de SYSTRA, s’annoncent de plus en plus rares. A contrario, la SNCF semble développer des MOSO (marchés sur ordre) bien moins rémunérateurs… Il faudra s’assurer que cette réforme ne nuise pas à notre activité et à notre développement.
  • Côté SNCF : la SNCF, avec 40% du capital de SYSTRA, est l’un de nos deux actionnaires industriels (l’autre étant la RATP). Côté SNCF, nous sommes « fonctionnellement » rattachés à la branche INFRA du groupe SNCF. Avec cette réforme, la branche INFRA va rejoindre RFF. Qui sera donc l’actionnaire de SYSTRA côté SNCF ? L’EPIC de tête ? SNCF RESEAU ? SNCF MOBILITES ? La question mérite d’être posée… et il faudra être très vigilant sur la réponse, pour s’assurer qu’elle ne nuira pas au développement de notre activité sur un marché ferroviaire concurrentiel qui pourrait se contracter sous l’effet de la réforme.

Ces deux points que nous voulions mettre en évidence montrent bien que, même si la CFDT soutient cette réforme, il n’en demeure pas moins qu’il faut rester vigilant et attentif à la façon dont elle sera mise en œuvre dans les détails !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 23 Juin 2014

Intéressement : il faut du concret, maintenant !

La mobilisation de près de 300 personnes de SYSTRA jeudi, a permis de faire passer un message de mécontentement jusqu’au plus haut niveau de l’entreprise. Maintenant, la Direction doit entendre ce message et répondre par des actes concrets à ce mécontentement !

Aussi, puisque l’accord d’intéressement pour les 3 prochaines années a finalement et malheureusement été signé par un délégué syndical, les syndicats CFDT – UNSA – CFE-CGC demandent l’ouverture immédiate de négociations pour un avenant à cet accord. Cet avenant devra permettra d’améliorer ce « nouvel accord » qui n’est pas acceptable en l’état. Il permettra à la Direction de prouver qu’elle a compris le message que les salariés ont exprimé jeudi.

Retrouvez le tract diffusé ce matin au Farman par les 3 syndicats CFDT – UNSA – CFE-CGC en cliquant sur ce lien.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 19 Juin 2014

Les salariés de SYSTRA ont exprimé nombreux, cet après-midi, leur mécontentement quant au niveau de l’intéressement 2013 (300€ en moyenne par personnes alors que les bénéfices montent de 36%) et sur les perspectives du nouvel accord que la Direction compte mettre en place pour les trois prochaines années.

Pour la première fois dans la longue histoire de SYSTRA, plusieurs centaines de salariés se sont rassemblés devant l’accueil du Farman pour exprimer leur mécontentement. Il s’agit d’une mobilisation spontanée et réussie, que la Direction a bien été obligée de reconnaitre.

Nous remercions chaleureusement l’ensemble des équipes qui se sont mobilisées. Nous demandons maintenant à la Direction de prendre conscience de la situation et d’engager un dialogue avec les Organisations syndicales pour parvenir à des avancées concrètes.

Nous n'oublierons pas d'envoyer le film de cette journée à la Direction pour son "Life at SYSTRA" ! :)

Life at SYSTRA : une belle mobilisation des équipes !
Life at SYSTRA : une belle mobilisation des équipes !
Life at SYSTRA : une belle mobilisation des équipes !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 16 Juin 2014

Intéressement : les syndicats écrivent au Président du Directoire

Depuis ce matin, les salariés de SYSTRA découvrent individuellement le montant de l’intéressement 2013, qu’ils percevront en juillet prochain… De très nombreux salariés nous font part de leur mécontentement, comme en témoignent notamment les commentaires laissés sur l’intranet.

Cependant, et malgré des bénéfices en hausse de 36%, cette « mauvaise moisson 2013 » pourrait se renouveler lors des trois prochaines années… C’est tout l’enjeu du nouvel accord d’intéressement pour les exercices 2014-2015-2016 que la Direction tente d’imposer au forceps…

Afin de dénoncer le projet d’accord de la Direction, afin de rappeler à la Direction son attitude inacceptable lors des négociations (la Direction a divisé par deux sa proposition), mais surtout afin de parvenir à un accord digne de ce nom d'ici a’ 30 juin, les syndicats CFDT, UNSA et CFE-CGC ont écrit aujourd’hui même au Président du Directoire de SYSTRA.

N’hésitez pas à diffuser largement cette information autour de vous. Vous pouvez télécharger le courrier adressé au Président du Directoire en cliquant sur ce lien (puis "télécharger le fichier" en bas à droite sur la page qui s'ouvre).

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 13 Juin 2014

La Direction communique… la CFDT décrypte !

Depuis quelques semaines, la Direction de SYSTRA a décidé de communiquer largement en externe sur les bons résultats du groupe et sur les ambitieux objectifs de développement : communiqué de presse, article dans « Les Echos », interview sur France 2 dans Télématin… Bref, un plan de communication de grande envergure…

Problème : loin de ce discours « jubilatoire » en externe, la réalité en interne est bien différente… Après des augmentations de cache misère en avril, la Direction doit maintenant faire avaler aux salariés un intéressement ridiculement bas de 330€ par personne en moyenne ! Elle marche donc sur des œufs pour arriver à expliquer que malgré une hausse de 30% des bénéfices… l’intéressement versé aux salariés va lui chuter de 80% ! Tout juste explique-t-elle dans un communiqué interne que la « la trop faible profitabilité de SYSTRA ne permet pas cette année un versement d’intéressement significatif »… Pas de doute, la Direction a bien le sens de la formule… et surtout celui de l’euphémisme !

Pire, la Direction prétend que « le projet d’accord qui est proposé à signature aux organisations syndicales pour la période 2014 à 2016 corrigera cet écart, permettant de se fonder sur des résultats uniquement au niveau Groupe avec une distribution plus importante dès que le budget sera atteint ». Sauf que cette affirmation est complètement fausse ! En effet, si l’ambitieux budget 2014 fixé par les actionnaires est atteint, l’accord que propose la Direction ne permettra de reverser que 1 000€ environ par salarié en juillet 2015… Certes, la Direction nous vend que c’est 3 fois plus que les 330€ de cette année… Mais ces 1 000€ sont bien éloignés des standards des entreprises de la taille de SYSTRA, et des prétendues ambitions qu’elle affiche.

Pour la CFDT, un accord d’intéressement digne de ce nom, doit permettre aux salariés d’obtenir en moyenne, lorsque le budget est atteint, l’équivalent d’un mois de salaire. Chacun pourra convenir que cette demande n’est pas extravagante, mais qu’elle est au contraire raisonnable et constructive, et dans la lignée de ce qui a toujours été pratiqué chez SYSTRA, ou encore chez INEXIA et XELIS avant la fusion.

Avant de prétendre transporter le monde et ses clients, il faudrait que la Direction de SYSTRA commence à gagner la confiance de ses salariés… qui il faut bien le dire, font plus que douter dans la situation actuelle !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 10 Juin 2014

Intéressement et télétravail : tract commun CFDT – UNSA – CGC

La CFDT, l’UNSA et la CFE-CGC de SYSTRA ont diffusé ce matin au Farman un tract commun sur l’intéressement et le télétravail.

  • Sur l’intéressement : nous demandons à la Direction de rouvrir en urgence des négociations, pour parvenir d’ici au 30 juin à un accord couvrant les exercices 2014 à 2016.
  • Sur le télétravail : nous demandons à la Direction de mettre le projet d’accord à la signature des syndicats. La CFDT, l’UNSA et la CGC le signeront. A défaut, nous demandons à la Direction d’organiser un référendum auprès de l’ensemble des salariés.

Pour lire le tract : cliquez ici

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 3 Juin 2014

Intéressement : les syndicats grondent !

La Direction a présenté la semaine dernière au Comité d’Entreprise le montant de l’enveloppe d’intéressement que les salariés se partageront en juillet, au titre de l’exercice 2013… Malgré les discours dithyrambiques sur la situation de SYSTRA, que la Direction nous assène à chaque occasion, la réalité pour les salariés est tout autre ! Cette année, près de 2000 bénéficiaires devront se partager une enveloppe de… 670k€ ! Soit, en moyenne, 330€ par personne. C’est une baisse de 80% par rapport à l’an dernier, où l’enveloppe s’élevait à 3300k€… Honteux ! La Direction se comporte aussi mal que les pires groupes du CAC 40 !

Mais non contente de nous mettre au régime sec cette année, la Direction envisage de nous imposer une véritable cure d’austérité pour les trois prochains exercices comptables. Elle tente en effet d’imposer au forceps un nouveau calcul de l’intéressement qui entérinerait des montants ridiculement bas jusqu’en 2016 ! Et les conditions mêmes de déclenchement de l’intéressement seraient durcies ! (voir notre article détailler sur le blog) Autant dire que la motivation des salariés ne fait pas du tout partie des priorités de la Direction pour son "SYSTRA 2018" ! Face à ses provocations, la Direction a trouvé face à elle un front syndical uni. Le Comité d’Entreprise a rendu sur ce texte un avis négatif à l’unanimité, l’enjoignant à revoir sa copie et à rouvrir les négociations avec les syndicats.

Pourtant il y a urgence ! Pour toucher un intéressement en juillet 2015 (au titre de l’exercice 2014) un accord doit être trouvé d’ici le 30 juin 2014. A trop jouer avec le feu (rappelons que la Direction a divisé sa proposition par deux en avril entre deux négociations), il semble bien que la Direction soit en train de se brûler les doigts… et surtout d’attiser les flammes !!

Intéressement : les syndicats grondent !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 27 Mai 2014

Handicap : SYSTRA peut mieux faire...

Depuis quelques jours, de nombreux salariés de SYSTRA s’interrogent sur ''l’étrange courrier'' adressé par la Direction des Ressources humaines à chacun sur le handicap. La CFDT souhaite vous apporter quelques éclaircissements.

En France, depuis la loi de 1987 en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés, les entreprises de plus de 20 salariés doivent disposer dans leurs effectifs de 6% de salariés handicapés. En cas de non-respect de ce pourcentage, les entreprises sont soumises à de très fortes amendes.

Chez SYSTRA, moins de 1% des salariés sont en situation de handicap. Et l’entreprise a payé plus de 500 000 € d’amende… à mettre en perspective avec le montant de l’intéressement qui sera présenté ce mardi matin par la Direction en réunion du Comité d’entreprise.

Face à cette situation, la CFDT a signé l'accord avec la Direction en faveur de l’insertion des travailleurs handicapés. Cet accord, même s’il reste ''modeste'' en termes d’ambition et s’il n’a pas d’implication ''contraignante'' vise à développer le recrutement de travailleur handicapés et à sensibiliser l’ensemble du personnel. Il a cependant le mérite de fixer un cap, avec un objectif d’amélioration sur la durée.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 13 Mai 2014

Intéressement : les négociations tournent court

Depuis février, les Organisations syndicales et la Direction négocient un nouvel accord d’intéressement pour les exercices comptables 2014-2015-2016. La CFDT, l’UNSA et la CFE-CGC avaient d’ailleurs présenté début avril des propositions communes concrètes pour ce nouvel accord.

Le 9 avril, lors d’une séance de négociations la Direction avait avancé les propositions suivantes :

  • Déclenchement d’un intéressement dès que 90% du résultat budgété est atteint
  • Enveloppe d’intéressement « normale » correspond à 18% de l’EBIT (résultat d’exploitation)
  • Répartition de l’enveloppe exclusivement au prorata du salaire

Face à ces propositions, les Organisation syndicales avaient notamment demandé :

  • De descendre le seuil de déclenchement de l’intéressement à 80% du budget atteint, pour tenir compte notamment des budgets très ambitieux fixés par les actionnaires
  • D’augmenter l’enveloppe d’intéressement autour de 20% de l’EBIT
  • De rendre plus juste la répartition de l’enveloppe, en limitant la part au prorata du salaire

Or, deux nouvelles séances de négociations se sont tenues en avril. Entre deux, la Direction a revu sa position... à la baisse ! Elle propose désormais :

  • Déclenchement d’un intéressement quand 95% du budget est atteint... Les conditions de déclenchement sont donc durcies alors même que le budget est ambitieux !
  • Enveloppe d’intéressement « progressive » sur les 3 années de l’accord, passant de 9% de l’EBIT en 2004, à 12% en 2015 et à 14% en 2016... La Direction divise donc par deux l’intéressement qu'elle propose en 2014 ! Et même avec son soi-disant « intéressement progressif », le niveau pour 2016 n’atteint même pas les 18% proposé dans la première mouture du texte !
  • Et pour espérer « faire passer la pilule » aux syndicats, la Direction propose de répartir l’enveloppe égalitairement entre tous les salariés, sans tenir compte du salaire

Mais en jouant cette comédie de très mauvais goût, la Direction reprend à son compte de rôle de Marie-Antoinette version SYSTRA : alors que les organisations syndicales ne se contentaient pas d’un peu de pain pour les salariés, et réclamaient plutôt de la brioche… la Direction propose que l’on se répartisse équitablement quelques miettes de pain rassis ! Honteux !!!

Le tableau ci-dessus présente l’évolution de l’intéressement à SYSTRA depuis 2011, ainsi que les propositions de la Direction pour 2014.

Le tableau ci-dessus présente l’évolution de l’intéressement à SYSTRA depuis 2011, ainsi que les propositions de la Direction pour 2014.

Intéressement : les négociations tournent court

Pour la CFDT l’attitude de la Direction de SYSTRA n'est pas acceptable ! Avec l’intéressement qu’elle propose, elle ne consent donc à verser aux salariés de SYSTRA que quelques miettes par rapport aux millions de profits que réalise l’entreprise et aux millions de dividendes que se partagent les actionnaires. Pire encore, alors que le but même des négociations et du dialogue social est de permettre l’amélioration d’un texte d’accord, comment la Direction peut-elle durcir et diviser par deux sa propre proposition entre deux séances de négociation ?

La Direction souhaite désormais clore les négociations et passer en force devant le Comité d’Entreprise. Elle prétend vouloir mettre les syndicats face à leurs responsabilités : si le texte qu’elle propose n’est pas signé avant le 30 juin, il n’y aura pas d’intéressement sur l’exercice 2014 (versé en juillet 2015).

Mais pour la CFDT, la Direction est la seule responsable de cette situation de blocage. C’est elle qui a divisé par deux sa propre proposition entre le 9 avril et le 22 avril !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0