Publié le 1 Mars 2014

Parts variables : le (petit) geste de la Direction

L’harmonisation des parts variables suite à la fusion était le principal cheval de bataille de la CFDT depuis cet automne. En effet, la Direction avait présenté lors du Comité d’Entreprise d’octobre son projet d’aligner les ex-salariés d’INEXIA et de XELIS sur le régime en vigueur chez « SYSTRA bleu », le tout sans la moindre concertation préalable avec les syndicats, malgré les demandes répétées de la CFDT.

Problème : avec cette décision, plus de 400 personnes issues d’INEXIA et de XELIS verront leur part variable baisser de plusieurs centaines d’euros dès avril 2014 ! Face à cette situation inacceptable, la CFDT a mobilisé l’ensemble de ses représentants et élus pour obtenir de la Direction qu’elle revoit sa copie.

Cette mobilisation a permis d’obtenir un (petit) geste de la Direction sur ce dossier. En effet, les ex-XELIS et certains ex-INEXIA (cadres de coefficient SYNTEC inférieur ou égal à 130) verront 50% du manque à gagner réintroduit dans leur salaire de base dès la paie du mois de février, avec effet rétroactif au 1er janvier 2014. Le détail est explicité sur le tableau ci-dessous et les salariés concernés recevront un courrier individuel de la DRH.

Parts variables : le (petit) geste de la Direction

Certes, ce (petit) geste n’est pas complètement satisfaisant et ne répond pas à l’intégralité des revendications portées par la CFDT sur le sujet. Mais face à une Direction peu encline à promouvoir dialogue social au sein de SYSTRA, ce geste constitue cependant une (petite) avancée pour les salariés concernés. Nous souhaitions vous en faire part.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 25 Février 2014

Augmentations 2014 : le grand secret

Comme nous vous l’annoncions début janvier, la Direction de SYSTRA a décidé de s’en prendre à notre portefeuille, avec des augmentations individuelles de 1% en moyenne. A cela s’ajoute tout de même un budget de 0,3% pour la réduction des écarts salariaux, ainsi qu’un budget de 0,13% permettant de garantir 30€ brut aux salariés touchant moins de 2 800 € brut par mois.

Il va sans dire que ces augmentations ridicules ne risquent pas de contribuer à la « politique RH attractive » que la Direction prétend vouloir mettre en place dans le cadre du projet SYSTRA 2018… C’est même l’effet inverse qui ne manquera pas de se produire !

Ces augmentations vont engendrer un climat de démotivation et de lassitude généralisée… et ça la Direction l’a bien compris ! Aussi, selon nos informations, la Direction a décidé de s’abstenir de toute communication officielle auprès des salariés à ce sujet… Pour la première fois, il n’y aura pas de flash info, ni d’article sur l’intranet… C’est inédit ! Il faut dire qu’un article sur l’intranet aurait forcément engendré des commentaires acerbes et généré un risque de protestation massive. Aussi, la Direction a courageusement décidé de refiler la patate chaude aux « managers de proximité » ! C’est donc à eux de faire le sale boulot et d’annoncer les 1% d’augmentation à leurs équipes, dans le secret des entretiens annuels qui se déroulent en ce moment…

Pire, de nombreux ex-salariés d’INEXIA et de XELIS ont pris connaissance pendant leur entretien annuel du rabot sur leur part variable, que la CFDT dénonce depuis l’automne 2013. Plusieurs personnes nous ont rapporté les propos de leur manageurs : « tu as atteints tous tes objectifs, mais en raison de l’harmonisation suite à la fusion, ta part variable va baisser de 350 € »… L’effet ravageur d’un tel discours est garanti ! A nouveau, la CFDT demande à la Direction d’agir sur le sujet !

L'échelle des salaires par la Direction de SYSTRA

L'échelle des salaires par la Direction de SYSTRA

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 18 Février 2014

Rappel : la page Facebook de la CFDT SYSTRA

Afin de toujours mieux vous informer et de mieux interagir avec vous, la CFDT SYSTRA a lancé fin 2013 sa page Facebook.

N'hésitez pas à liker ! ;-) Vous pourrez suivre ainsi l'actualité sociale de SYSTRA : www.facebook.com/cfdt.systra

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 18 Février 2014

Télétravail : la Direction joue les "Bison futé"

L’un des principaux enjeux des négociations sur le télétravail porte sur de la durée du temps de trajet domicile – travail pour qu’un salarié soit éligible au télétravail.

A l’origine, et conjointement avec d’autres organisations syndicales, la CFDT souhaitait qu’aucun critère de temps de trajet ne figure dans l’accord. Pour nous, seul le volontariat du salarié devait être pris en compte. Mais la Direction a fait de l'instauration d'un critère de temps de trajet un préalable à tout accord... Elle proposait initialement un temps de trajet minimum de 1h30 (aller simple) pour être éligible au télétravail. Face à l’opposition unanime des syndicats, elle a revu sa position à la baisse pour arriver à 1h15. La Direction justifie sa position en se basant sur le temps de trajet moyen en Ile-de-France qu’elle évalue à 1h… Et oui, la Direction se prend pour « Bison futé »… !

Or la durée moyenne de 1h en Ile-de-France, avancée par la Direction, ne repose sur rien. Décidément, entre les augmentations, l'inflation, les prix au restaurant d'entreprise... et maintenant les temps de trajet, la Direction a décidemment du mal avec sa calculatrice ! En effet, selon l’INSEE, la durée moyenne du trajet domicile – travail en Ile-de-France est de 34 minutes : la preuve ici.

Pour la CFDT c’est simple : ni 1h15, ni même 1h, ne sont à considérer comme des temps de trajet « normaux », mais au contraire comme très largement excessifs. Pour nous, tout salarié ayant un temps de trajet supérieur à 45 minutes pouvoir être éligible au télétravail !

La CFDT rappelle d’ailleurs que le télétravail a été mis sur la table par la Direction elle-même, dans le cadre des mesures d’accompagnement avec le déménagement au Farman. Elle a fait naître avec cette annonce de grands espoirs chez les salariés de SYSTRA. Il s’agit donc maintenant d’arriver à un accord d’entreprise qui soit à la hauteur de cet espoir, et qui permette au plus grand nombre de salariés d'être éligible au télétravail, quelle que soit la durée du trajet, quel que soit le métier exercé.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 12 Février 2014

Intéressement : ça va (encore) baisser !!

Les salariés de SYSTRA toucheront à l’été 2014 l’intéressement au titre de l’exercice 2013. Selon les informations données par la Direction, il s’annonce en très forte baisse par rapport aux années précédentes… Avec des augmentations de salaires de 1% seulement en 2014, et avec des parts variables et un intéressement rabotés, la Direction de SYSTRA confirme donc bel et bien qu’elle a décidé de s’en prendre au pouvoir d’achat de ses salariés… Et avec cette baisse de l’intéressement, la CFDT sera particulièrement vigilante sur le montant des dividendes qui seront versés aux actionnaires !

De plus, l’accord d’intéressement est arrivé à échéance le 31 décembre 2013, et des négociations viennent de s’ouvrir pour les 3 prochaines années (exercices 2014 à 2016). Une première réunion entre la Direction et les Organisations syndicales s’est déroulée hier. Elle a permis de mettre sur la table les différents sujets :

  • Formule de calcul
  • Périmètre pris en compte (SYSTRA SA ou Groupe)
  • Répartition de l’enveloppe (uniforme, au prorata du salaire, au prorata du temps de présence, etc.)
  • Plafonnement du montant perçu
  • Abondement
  • Bénéficiaires (problématique MAD avec la loi Cherpion de 2011)

Les Organisations syndicales ont demandé à la Direction de présenter, lors de la prochaine réunion de négociation, des projections et simulations permettant d’illustrer ces différents paramètres.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 4 Février 2014

Télétravail : les propositions de la CFDT

Les négociations sur le télétravail se sont ouvertes le 13 janvier et se poursuivront au cours des mois à venir.

Voici les propositions que la CFDT SYSTRA défend devant la Direction en espérant arriver à un accord :

  1. Identifier, conjointement avec les Instances Représentatives du Personnel (IRP), les postes de travail éligibles, ou non, au télétravail.
  2. Etendre le télétravail, pour les postes éligibles, à tous les salariés volontaires ayant un temps de trajet domicile-travail supérieur ou égal à 45 minutes (aller simple).
  3. Admettre que le télétravail repose sur une confiance réciproque entre l’entreprise et le salarié.
  4. Reconnaître que le télétravail n’est ni une récompense, ni un privilège réservé à certains. Il doit être mis un terme à toute forme de « télétravail sauvage » au sein de SYSTRA. Chaque salarié en télétravail doit le faire dans le cadre exclusif de l’accord d’entreprise, selon des critères d’éligibilité clairement établis et ne laissant aucune place à l’arbitraire.
  5. Former les salariés au télétravail, ainsi que leurs manageurs.
  6. Instaurer une période de « test », au bout de laquelle le salarié pourra se prononcer librement sur la poursuite du télétravail. Permettre aux salariés de pouvoir arrêter à tout moment le télétravail, et de réintégrer un emploi sans télétravail.
  7. Définir les moyens matériels dont doit disposer le salarié en télétravail, et garantir la prise en charge par SYSTRA de l’ensemble des coûts inhérents au télétravail (installations, équipements, fonctionnement, etc.)
  8. Permettre aux télétravailleurs de le faire soit depuis chez eux, soit depuis des télécentres.
  9. Assurer la protection de la santé des travailleurs, et intégrer leurs spécificités à la démarche de prévention des risques psycho-sociaux.
  10. Assurer un contrôle effectif de la charge et du temps de travail, afin de s’assurer que les limités légales et de l’accord temps de travail de SYSTRA ne sont pas dépassées. Ce contrôle doit pouvoir être assuré par des moyens techniques (limitation des durées de connexion par exemple). Des règles générales de joignabilité et de déconnexion doivent être définies et appliquées, afin de respecter la vie privée des salariés.
  11. Encadrer le nombre de jour hebdomadaire de télétravail, afin d’éviter tout risque d’isolement et de disparition du lien social.
  12. Attribuer, les jours de télétravail, la prime repas de 4,90€ dont bénéficient les salariés de SYSTRA n’ayant pas accès à un restaurant d’entreprise ou réfectoire.
  13. Garantir aux salariés au télétravail une égalité de traitement et le maintien de l’ensemble des droits collectifs : déroulement de carrière, augmentations de salaire, droit à la formation, accès à l’information syndicale, etc.
  14. Contractualiser le télétravail dans un avenant au contrat de travail pour chaque salarié concerné.
  15. Aborder, de visu, lors de l’entretien annuel (EED) le télétravail et la charge de travail
  16. Définir des indicateurs spécifiques sur le télétravail, et mettre en place une instance de suivi associant la Direction et les IRP. Ces indicateurs devront notamment permettre de suivre l’évolution du nombre de télétravailleurs et de jours de télétravail. Ils devront également concerner la protection de la santé des télétravailleurs, ainsi que le contrôle du temps et de la charge de travail. Enfin, les télétravailleurs devront être identifiés comme tels sur le registre unique du personnel qui sera présenté à cette instance de suivi.

Ce sont ces propositions que la CFDT SYSTRA porte à la table des négociations, avec l’objectif de parvenir à un accord qui les intègre.

Retrouver en pièce-jointe la lettre ouverte de la CFDT SYSTRA qui présente officiellement ces propositions.

Télétravail : les propositions de la CFDT

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 30 Janvier 2014

Rappel : abonnez-vous au blog

Abonnez-vous au blog en rentrant votre adresse e-mail (colonne de droite).

Vous serez ainsi avertis automatiquement par e-mail à chaque fois qu'un nouvel article est publié.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 30 Janvier 2014

LES Z'INFOS - janvier 2014

Retrouvez ci-dessous le numéro de janvier des Z'INFOS, la lettre d'information de la CFDT SYSTRA.

Au sommaire : les augmentations de salaires 2014, les hausses de tarifs au restaurant d'entreprise, les conditions d'expatriation, ou encore les négociations sur le télétravail.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 18 Janvier 2014

Les bons voeux pour  2014...

Jeudi soir, SYSTRA renouait avec la cérémonie des vœux aux salariés. Il faut dire que l’absence de vœux en 2013 avait suscité un véritable tollé ! La cérémonie de jeudi a permis un bon moment de convivialité entre collègues… franciliens… La CFDT regrette d’ailleurs que les équipes de Province aient une nouvelle fois été laissées pour compte.

Préalablement au buffet et à l’ouverture de la piste de danse, le Directoire s’est plié à l’exercice du traditionnel discours… Dressant un tableau dithyrambique de la situation de SYSTRA, parlant même de « jubilation », le Président du Directoire n’a pas hésité à demander à la salle d’applaudir les Directeurs… et les actionnaires ! Incroyable ! Etant donné les augmentations de salaires ridicules que la Direction a décidées pour 2014, on aurait plutôt attendu que ce soient les Directeurs qui nous applaudissent… et les actionnaires qui nous remercient pour les dividendes qu’ils ne manqueront pas de toucher !

Justement, les Présidents de nos actionnaires ont également pris la parole, pour heureusement demander au Directoire de redescendre les pieds sur terre… Un véritable rappel à l’ordre ! Ainsi, le Directoire a été invité à « ne pas prendre la grosse tête »… Les actionnaires tançant même la Direction sur la place de SYSTRA dans les classements internationaux, ou encore sur les frais généraux dont ils n’accepteront l’augmentation « même pas en rêve » ! Même sous couvert d’humour, les messages sont passés !

En tous cas, pour 2014, les actionnaires et la Direction étaient à l’unisson, en demandant aux salariés du cash, de la marge et du chiffre d’affaire… Bref, pour nous la pression ne devrait pas retomber… Et comme a conclu notre Président « bonne année quand même » !

Les bons voeux pour  2014...

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 13 Janvier 2014

La CFDT SYSTRA lance sa page Facebook

Informer les salariés de l’actualité syndicale et sociale de SYSTRA est une priorité pour la CFDT. Aussi, depuis l'automne 2012, la section syndicale a mis en ligne ce blog accessible à tous les salariés de SYSTRA, qu'ils soient du siège, de Province, ou de l'étranger. Puis, au printemps 2013, nous avons lancé notre lettre d’information LES Z’INFOS. Compte-tenu du succès rencontré par ces supports, il semble bien qu’ils répondent à un vrai besoin des salariés.

Dans un souci de toujours mieux vous informer, mais également avec la volonté de développer l’interactivité, la CFDT SYSTRA vient d’inaugurer sa page Facebook : www.facebook.com/cfdt.systra

N’hésitez pas à Liker ! :)

La CFDT SYSTRA lance sa page Facebook

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0