Risques psycho-sociaux : la CFDT obtient des négociations

Publié le 18 Avril 2013

Risques psycho-sociaux : la CFDT obtient des négociations

Depuis plusieurs mois, les salariés de SYSTRA évoluent dans un environnement en fort changement (fusion, réorganisation, déménagement du siège, etc.), le tout dans un contexte de charge de travail importante et de pression constante sur les résultats. Cette situation explique que, pour de nombreux salariés, la question des risques psycho-sociaux est devenue une réalité et même une priorité. La mise en œuvre d’actions pour prévenir ces risques s’impose.

La CFDT a pris conscience de cette situation depuis de nombreux mois déjà. Ainsi, dès septembre 2012, nos Délégués syndicaux ont demandé à la Direction d’inscrire la prévention des risques psycho-sociaux dans la liste des accords à négocier dans le cadre de la fusion. Cette proposition est restée vaine.

Vos élus CFDT ont ensuite réitéré cette demande à l’occasion du Comité d’Entreprise du 20 décembre 2012, ainsi que lors de la dernière réunion de négociation sur l’égalité salariale du 26 février 2013. Malheureusement, jusqu’ici, cette demande n’avait pas trouvé d’écho favorable auprès de la Direction.

Pourtant, des éléments factuels viennent attester que l’analyse de la CFDT est la bonne. L’évolution du nombre d’arrêts maladie, les interventions du CHSCT sollicitée par des salariés, la mise en place d’une démarche ad hoc sur le plateau SEA, ou encore la pétition adressée à leur Direction par les équipes de l’agence de Lyon sont pour nous la preuve qu’il est temps d’agir.

Et la ténacité de vos représentants CFDT a fini par payer ! Nos Délégués syndicaux ont renouvelé leur demande aujourd’hui même lors d’une réunion de négociation sur le temps de travail… et ils ont fini par obtenir gain de cause ! La Direction a accepté d’ouvrir des négociations sur la prévention des risques psycho-sociaux au second semestre 2013.

Nous vous tiendrons évidemment informés de l’évolution du dossier.

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article