Publié le 25 Février 2016

Des moyens pour mieux vous représenter

Depuis plusieurs mois, des négociations se déroulent entre la Direction et les organisations syndicales sur les « moyens des Instances Représentatives du Personnel ». Dans ces négociations, 2 lignes s’opposent.

La première ligne, pour laquelle il semble bien que la Direction prenne partie, consiste à augmenter indéfiniment les heures de délégation allouées à une poignée de personnes qui cumulent les mandats : Délégué syndical, membre du CE, du CHSCT, délégué du personnel, etc. Cette ligne consiste à faire de vos représentants des « syndicalistes à temps plein », qui n’occupent pas de fonction opérationnelle au sein de l’entreprise. Ces représentants finissent par ne plus connaître le fonctionnement de SYSTRA et les difficultés rencontrées au quotidien par les salariés. Pour la Direction, l’intérêt de défendre ce « syndicalisme cumulard et à temps plein » est de marginaliser les représentants du personnel, qui finissent inévitablement par être déconnectés de la réalité vécue par les salariés… et donc par ne plus être représentatifs du tout. Clairement, donc, la CFDT ne défend pas cette position !

Au contraire, pour la CFDT, les représentants du personnel doivent connaître (et donc exercer) les métiers des salariés de SYSTRA. C’est ainsi que l’on vit et comprend les difficultés rencontrées et que l’on est pertinent pour proposer des solutions pragmatiques et concrètes, qui permettent de résoudre véritablement les problèmes des salariés. Pour nous, le mandat syndical s’entend, en complément d’une activité professionnelle véritable au sein de SYSTRA. Nos représentants sont chefs de projets, comptables, CSPS, gestionnaires de projets, assistantes, responsables d’études, etc.

Aussi, l’intersyndicale CFDT + UNSA + CFE-CGC défend dans ces négociations une ligne moderne et participative, qui propose d’élargir les instances de représentation à plus de salariés qui souhaitent s’investir dans la vie sociale de SYSTRA. Nous proposons notamment :

  1. de renforcer les heures pour les Commissions qui ne sont aujourd’hui pas (ou que peu) pourvues : logement, égalité professionnelle, restaurant d’entreprise, RSE, etc. Rappelons que les Commissions ont été ouvertes à tous les salariés ;
  2. de renforcer l’équipe du CHSCT par un 10e membre. Rappelons que le CHSCT est notamment chargé de la gestion des suites de l’accident du TGV d'essai de novembre dernier ;
  3. renforcer l’information diffusée à tous les salariés avec une page par organisation syndicale sur l’intranet, librement administrée. Ainsi qu’un écran TV au niveau de la cafétéria du Farman et des agences, qui permettrait de diffuser les informations du CE (voyages, réductions, activités, animations, etc.).

Pour l'instant, la Direction souhaite bloquer toutes ces propositions, qui visent à élargir le nombre de salariés impliqués et à accroitre votre information. La Direction préfère, au contraire, favoriser un syndicalisme cumulard et à temps plein… qui finit forcément par se marginaliser.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 17 Février 2016

Quand la SNCF voulait vendre SYSTRA à EGIS

La Cour des Comptes a publié la semaine dernière son traditionnel rapport annuel, dans lequel elle étrille, comme à son habitude, des pans entiers de la gestion publique. Au menu cette année côté transports : un tome très intéressant sur le réseau ferroviaire en Ile-de-France, un zoom sur la fraude (toujours en Ile-de-France), ou encore un passage au crible de la fusion ratée entre TRANSDEV et VEOLIA TRANSPORT qui a abouti à une perte de valeur de près de 1 Milliard d’euros ! Mais dans ce dernier tome, un passage à particulièrement attiré notre attention.

Retour en arrière

La scène se déroule en 2009. La Caisse des Dépôts souhaite marier sa filiale d’exploitation de transports urbains, TRANSDEV, à un autre acteur du secteur. Deux candidats sont alors en lice pour le mariage : VEOLIA TRANSPORT, qui remportera finalement la mise, et KEOLIS, dont la SNCF est l’actionnaire majoritaire. Le rapport de la Cour des Comptes indique que pour tenter de faire pencher la balance en sa faveur, la SNCF a tout fait pour séduire, à l’époque, la Caisse des Dépôts. Le Président de la SNCF a notamment proposé de vendre à EGIS (filiale de la Caisse des Dépôts) les actions qu’il détenait chez SYSTRA !

Certes, la scène date de 2009. Elle est donc antérieure à la refondation du « New SYSTRA » décidée en 2010, avec la fusion de SYSTRA, d’INEXIA et de XELIS. Depuis, un long chemin a été parcouru et SYSTRA s’est fortement développé. Mais l’épisode, révélé par la Cour des Comptes, a le mérite de rappeler que l’histoire de SYSTRA n’est pas un long fleuve tranquille. Elle est faite de nombreux remous, et de relation tantôt heureuses et tantôt orageuses avec et entre ses actionnaires.

C’est l’occasion pour la CFDT de rappeler son attachement à la gouvernance équilibrée qui a vu le jour depuis 2011. La mise en place d’une société à Directoire et Conseil du Surveillance, dont la Présidence est assurée alternativement par la Présidente de la RATP et le Président de la SNCF, a permis à SYSTRA de retrouver de la sérénité, de se concentrer sur son développement, et de s’affranchir de la rivalité entre ses actionnaires industriels… auxquels nous sommes tant attachés ! L’histoire de SYSTRA est tumultueuse… mais la préservation de cet équilibre subtil demeure, de notre point de vue, la clé de la réussite pour SYSTRA !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 11 Février 2016

Augmentations : 2% en 2016…

Finalement, il n’y aura pas d’accord avec la Direction… Suites à des négociations longues et âpres, les discussions ont été vaines. Elles se sont soldées sur un constat d’échec.

Malgré les nombreuses propositions constructives et raisonnables que nous avions formulées… la Direction est restée campée sur ses positions. Elle a été incapable de faire le pas suffisant pour conclure un accord avec les organisations syndicales. Nous demandions par exemple :

  • Une augmentation garantie de 40€ minimum pour les bas salaires. La Direction l’a accepté les années précédentes… Pas pour 2016 !
  • Une augmentation des niveaux d’enjeu pour la catégorie la plus basse, en passant de 4,16% du salaire annuel brut à 5%... Là encore, la Direction a refusé. Tout juste a-t-elle envisagé un passage à 4,5%... Une aumône… Bien loin de l’objectif de corriger la double peine infligée : les équipes ayant les salaires les moins élevés, sont celles qui ont les niveaux d’enjeu les plus faibles !

Face à ces refus systématiques, la CFDT a donc décidé de ne pas signer d’accord avec la Direction. Ce qui devrait également être le cas des autres organisations syndicales de SYSTRA. Ainsi, la Direction devrait donc appliquer de façon unilatérale sa politique d’augmentations pour 2016, avec une moyenne de 2%.

La CFDT regrette vivement le peu de crédit accordé par la Direction au dialogue social et surtout les marges de manœuvre quasiment inexistantes lors des négociations. La Direction vient en négociations avec des positions déjà arrêtés et ne laisse donc aucune possibilité au dialogue avec les partenaires sociaux pour améliorer la situation. En guise de bonne volonté, la Direction pourrait, par exemple, décider d’appliquer dès avril et de sa propre initiative une augmentation du niveau d’enjeu de 4,16% à 4,5%... Mais l’attitude dont a fait preuve la Direction tout au long de ces négociations ne permet pas d’être très optimiste quant à une possible « bonne volonté » de sa part…

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 4 Février 2016

Augmentations 2016 : nouvelles propositions

Les négociations sur les augmentations 2016 sont ouvertes depuis plus de 2 mois déjà… et le moins que l’on puisse dire est qu’elles patinent ! La Direction reste bloquée sur une moyenne de 2% et n’accepte aucun geste pour dépasser cette barre symbolique… c’est un dialogue de sourds qui s’est installé…

Côté syndicats, la volonté d’arriver à un accord est réelle… mais pas à n’importe quel prix ! La barre des 2% doit être dépassée. Pour cela, nous avons formulé des propositions concrètes et consenti des efforts significatifs par rapport à nos revendications initiales qui étaient situées autour d’une base de 3%... rien d’exceptionnel là-dedans… et pourtant !

Aussi, dans un esprit constructif, l’intersyndicale CFDT + UNSA + CFE-CGC vient d’adresser à la Direction une nouvelle proposition… avec encore un effort sur nos revendications. Cette proposition s’articule autour de :

  • Une enveloppe moyenne d’augmentation de 2% (contre 2,4% en 2015 !). En cas d’augmentation, celle-ci ne peut être inférieure à 40€ brut
  • Une augmentation de 40€ brut garantie pour les salaires inférieurs à 2 850€ brut
  • Une augmentation de 40€ brut garantie pour tous les salariés qui n’ont pas eu d’augmentations depuis 3 ans
  • Pour le personnel féminin, dans le cadre de l’égalité professionnelle, une majoration de 10% de l’augmentation décidée par le hiérarchique
  • L’augmentation du niveau d’enjeu des parts variable pour la catégorie la plus basse, avec un passage de 4,16% (soit 0,5 mois de salaire) à 5% du salaire annuel

A nouveau, nous venons de faire un pas vers la Direction. C’est désormais à la Direction de faire le pas nécessaire afin de parvenir à un accord positif pour les salariés !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 28 Janvier 2016

Augmentations 2016 : la Direction rompt les négociations

Malgré plusieurs réunions de négociations sur les augmentations 2016, la Direction reste figée sur une enveloppe moyenne de +2% en avril. Nos propositions constructives et réalistes sont restées lettre morte. La Direction les a toutes rejetées :

  • Coup de pouce pour les bas salaires,
  • Plafonnement pour les très hauts salaires,
  • Harmonisation progressive des parts variables à 1 mois de salaires pour tous.

Rien n’y a fait ! La Direction est restée désespérément sourde à nos demandes et n’a fait aucun geste ! Elle est restée arc-boutée sur ses 2% décidés à l'avance. Tout juste s’est-elle contenté d’envoyer aux Organisations syndicales un « procès-verbal de désaccord ». Quel mépris pour le dialogue social ! La CFDT refuse de couvrir cette mascarade de négociations et ne signera pas ce PV. Au contraire, l’intersyndicale CFDT + UNSA + CFE-CGC demande, dans un tract diffusé ce matin et à découvrir ci-dessous, la reprise immédiate des négociations.

Il est incompréhensible que les augmentations, l’intéressement et les parts variables baissent cette année, alors que tous les indicateurs économiques vont augmenter : chiffre d’affaires, EBIT, etc. Nous demandons que les augmentations 2016 soient au moins du même niveau qu’en 2015 (à savoir 2,55%).

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 13 Janvier 2016

Les vœux SYSTRA

SYSTRA organisait ce soir sa traditionnelle cérémonie des vœux, que le Président du Directoire a voulu placer sous le signe de la sobriété. Il a été entendu… à tel point qu’une soudaine panne d’électricité a plongé dans le noir l’ensemble de l’assistance !

Dans son discours, le Président du Directoire a dressé le bilan d’une année 2015 « intense mais douloureuse », rappelant la fin d’année difficile que nous avons connue. En 2015, SYSTRA a franchi pour la première fois de son histoire la barre des 600M€ de chiffre d’affaires. Du coup, l’année 2016 est placée sous le signe de la « consolidation »… avant de poursuivre le développement ambitieux du groupe. Car si le Président du Directoire a rappelé le travail important accompli depuis 2011 et la refondation du « New SYSTRA », il n’a pas manqué de souligner les fortes ambitions fixées pour les années à venir par les deux actionnaires industriels, représentés au plus haut niveau lors de cette cérémonie.

Dans un discours plutôt décousu, le Président de la SNCF a tout d’abord rappelé l’accident du TGV Est. Parlant d’émotion et de solidarité, déclarant son amour à SYSTRA et à ses équipes, il a semblé vouloir réparer l’incompréhension et la distance apparue pour beaucoup en novembre. Guillaume PEPY a ensuite enchaîné sur l’importance d’une homogénéité de notre qualité de production partout dans le monde, puis sur la transformation de SYSTRA, « entreprise française qui exporte », en « entreprise internationale d’origine française ». Confirmant les fortes ambitions pour l’avenir, il a comparé les 5 années écoulées à « la création des fondations et du plancher »… il s’agit maintenant de « bâtir les étages et le toit ! » Enfin, il a annoncé que contrairement à la « tradition », le ou la (sic) 4e membre du Directoire (remplaçant de Frédéric DELORME) pourrait être trouvé(e) à l’international et ne devrait donc pas venir de la SNCF.

De son côté, la Présidente de la RATP a redit l’attachement de son groupe à SYSTRA, tenant à rappeler que le premier contrat d’ingénierie remporté au Caire, à l’époque par SOFRETU (« ancêtre » de SYSTRA), avaient ensuite ouvert la porte à la RATP pour de nombreuses années ! Mettant résolument l’accent sur l’humain, elle a souligné la 1ère étape de l’actionnariat salarié intervenue en 2015. Elisabeth BORNE a tenu à rappeler qu’outre les ambitieux objectifs financiers fixés à SYSTRA, la forte croissance des effectifs et l’intégration de centaines de salariés suite aux acquisitions de filiales constituaient de sérieux défis.

Car avec tous ces discours, il ne faudrait pas oublier que ce sont les salariés qui font la croissance et le succès de SYSTRA depuis tant d’année… Et malgré ce contexte de développement, le Président du Directoire a tenu à évoquer l’intéressement 2015 (versé à l’été 2016), qui sera en baisse : environ 1 000€ par personne (contre 1 700€ l’an dernier). Ce montant de 1 000€ est cependant supérieur aux informations diffusées par les hiérarchiques depuis quelques semaines, qui laissaient plutôt entendre un intéressement divisé par 2 (soit environ 850€)… Il semblerait donc que le Président du Directoire ait décidé de faire un geste en accordant un supplément d’intéressement comme nous le demandions hier dans un tract commun CFDT – UNSA – CFE-CGC pour atteindre le seuil des 1 000€. Nos élus ne manqueront pas d’éclaircir ce point dans les semaines à venir.

Enfin, dans une allusion à peine voilée au renouvellement du mandat du Directoire qui interviendra en 2016, Pierre VERZAT a fait entendre sa volonté et son envie de continuer l’aventure SYSTRA.

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 12 Janvier 2016

Augmentations, intéressement : le tract !

La CFDT, l’UNSA et la CFE-CGC ont diffusé ce matin au Farman un tract commun. Au sommaire notamment les négociations sur les augmentations de salaire 2016 ou encore l’intéressement qui s’annonce en berne.

Retrouvez le tract en téléchargement ci-dessous :

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 8 Janvier 2016

Le CE vient à votre rencontre

Les membres du Comité d’Entreprise viennent à votre rencontre ce lundi 11 janvier à partir de 11h30, devant le restaurant d'entreprise du Farman. C’est la première fois qu’une telle manifestion est organisée par le CE. Elle sera notamment l’occasion de vous présenter la politique voyage, sport ou encore loisirs du CE et de recueillir vos avis et suggestions. Cette rencontre répond à un engagement pris pendant la campagne de mettre le CE au cœur de la vie de SYSTRA.

Cette manifestation était initialement envisagée le 16 novembre... mais avait dû être reportée suite aux attentats et au déraillement du TGV. Elle a vocation à être ensuite organisée dans les agences.

Les élus CFDT seront bien entendu présents. Nous vous attendons nombreux !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 4 Janvier 2016

Bonne année 2016 !

Toute l’équipe de la CFDT SYSTRA vous présente ses meilleurs vœux pour la nouvelle année 2016 ! Nous vous souhaitons une année pleine de bonheur, de joie et de réussite, tant dans vos projets personnels que professionnels.

Chez SYSTRA, l’année 2016 s’annonce une nouvelle fois chargée sur le plan syndical. Dès janvier, les négociations sur les augmentations de salaires reprendront, ainsi que les négociations sur les moyens des représentants du personnel. Nous souhaitons d’ailleurs obtenir des avancées sur l’utilisation du numérique par les syndicats.

D’autres négociations sont également au programme de 2016, comme par exemple le Compte Epargne Temps, ou encore la qualité de vie au travail.

Enfin, l’année 2016 sera marquée par le renouvellement des membres du Conseil de Surveillance de SYSTRA. Des élections seront organisées pour choisir les représentants des salariés.

Sur tous ces sujets, la CFDT sera au rendez-vous !

Bonne et heureuse année 2016 à tous !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0

Publié le 24 Décembre 2015

Toute l’équipe de la CFDT SYSTRA vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année, de bonnes vacances et un joyeux noël ! La fin de l’année 2015 a été particulièrement éprouvante pour tous avec les attentats, le déraillement du TGV, ou encore le décès de notre collègue de DUI.

Nous avons une pensée particulière à cette occasion pour toutes les familles et les proches de ses victimes. Nous profitons des fêtes de noël pour leur redire tout notre soutien.

Que ces fêtes soient pour chacun l’occasion de se ressourcer après cette fin d’année difficile.

A l’année prochaine !

Joyeux noel !

Voir les commentaires

Rédigé par CFDT SYSTRA

Repost0